Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
06/02/2009
 

Pantone 549


Illustration de Gwendoline Clossais

Je ne vous dis pas le plaisir que j’ai eu à voir ce film parce que votre obligé est… joueur. Plus particulièrement, je pratique les puzzles en équipe, notamment chaque année lors des 24 heures  de puzzle d’Hannut, une manifestation caritative devenue célèbre. Dans une débauche de dizaine de milliers de pièce, cent équipes s’affrontent autour de puzzles inédits. Il y a dans l’air un mélange de concentration et d’atmosphère délirante.
Que dire alors de ce concours du « puzzle le plus difficile au monde » auquel participe le puzzlologue du film, de cette difficulté qui consiste à rendre l’assemblage de pièces aux formes toutes différentes si difficile qu’il en devient impossible ? Comme cette idée qu’un meurtre parfait soit impossible. Ici, le puzzle devient la métaphore d’une enquête policière qui s’avère difficile. Il faut rassembler les indices, imaginer les liens entre eux. Ainsi, autant de détails nous laissent à penser que ces pièces–ci pourraient compléter cette partie-là. Toutes se trient par couleurs, formes, références. Elles s’assemblent au péril parfois de beaucoup d’attention et des yeux qui se fatiguent. Sherlock Holmes tenait une loupe… souvenez-vous… Face à une concurrence redoutable, notre expert en puzzle gagne et devient, par la même occasion, le nouveau président de l’association de puzzlologie. C’est sans compter qu’une certaine concurrence justement ne s’avoue pas vaincue.

Thierry Zamparutti et Gwendoline Clossais
commentaires propulsé par Disqus