Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
30/09/2013
 

Pilate 53 de Luc Bourgois

Plume diabolique

image du filmUne enquête à la Agatha Christie dans la Belgique profonde. Un matin, le notaire Wilquet est retrouvé un crucifix enfoncé dans l’oreille droite. La police s’interroge. Un après l’autre arrivent les suspects : un critique littéraire, un éditeur, un banquier, le fils d’un écrivaillon bondieusard et sa sœur, une nonne coincée. Tous avaient été convoqués par le notaire. Au cœur de l’intrigue, un roman pornographique légendaire à l’auteur inconnu et aux fabuleuses royalties bloquées sur un compte, et un coffret contenant un stylo de collection : un Pilate 53…

Faire une sorte de décalque d’une enquête à la Agatha Christie, transposée dans un petit coin de Belgique, avec un grain de subversion anticléricale et un zeste de fantastique diabolique, tel était le séduisant projet de départ. Pour l’incarner, un casting mêlant habilement quelques comédiens bien connus au cinéma (Bernard Yerlès, Serge Larivière…), d'autres ayant plutôt leurs habitudes sur les planches (Alain Leempoel, Jean-Louis Leclercq,…) et des curiosités (Roland Lethem, Patrice Bauduinet,…). Le jeu est comme au théâtre, emphatique. À la caméra, Luc Bourgois filme très serré, ce qui accentue encore l'étrange décalage : est-ce du cinéma qui lorgne vers le théâtre ou du théâtre qui se fait cinéma ? Si vous appréciez la référence, "cluedo" et le côté désuet de la comédie policière bourgeoise vaguement titillée par la plume diabolique de ce stylo que Satan habite, Pilate 53 vous fera passer douze bonnes minutes. Mais il faut accepter de rentrer dans le jeu, et de le jouer selon ses règles particulières.

commentaires propulsé par Disqus