Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
Webzine
Novembre 2000
01/11/2000
 

Raconte de Guillaume Malandrin

Une mise en situation par des images d'actualités retraçant la guerre 40-45, l'occupation et la libération finale pose le film, dès le générique, sur le plan de la mémoire. Un grand-père et son petit-fils devisent en se rendant à l'enregistrement public d'une émission de radio ayant pour invité un auteur racontant ses proustiens souvenirs de guerre (son seul souvenir de guerre est que son gâteau promis pour ses dix ans lui fut ravi par la Libération).
La superposition des trois personnages, l'enfant, le grand-père et l'écrivain onaniste, nous mène vers un questionnement par rapport au vécu, sa transmission et l'Histoire avec un grand " H ", vision réduite en noir et blanc du générique. Tourné à Namur (semble-t-il), les 18 minutes de film de Guillaume Malandrin nous évadent de la profondeur du sujet par, son écriture caméra ingénue et de sa structure montée pour nous laisser, la vision finie, sur une berge d'émotion favorable à la réflexion.

commentaires propulsé par Disqus