Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
14/12/2010
Mots-clés : édito,
 

Respect dans la collaboration

Jamais [synergie] ne portera aussi bien son nom que dans la décennie à venir. Ce qui est ou était la devise de la Belgique, sera la condition vitale à toute politique culturelle des arts de la scène ou cinématographiques. Le politique, et son outil, l'administration, sont conscients que sans leur soutien, la création artistique n'aurait pas de futur ni même d'existence. Formation, production et distribution resteraient à l'état embryonnaire si toute la structure déjà mise en place était encore à ériger. Toutefois, bien qu'il soit nécessaire, le travail institutionnel ne pourra être suffisant. Qui, à la place du producteur premier défenseur d'un film, s'investira plus pour le montrer et le faire apprécier? Qui mieux que la réalisatrice ou le réalisateur expliquerait l'intérêt de sa réalisation, la flamme qui l'a sculptée et les matériaux dont elle est faite; amour, haine, étonnement, révolte, dénonciation, … . Nos entretiens filmés et écrits en portent la preuve. Aussi timide puisse-t-il être, tout créateur pris par la passion de la maîtrise de son art est le meilleur pédagogue! La visibilité du cinéma belge francophone par son public est devenue l'enjeu majeur de la politique culturelle? Mettons en valeur les acteurs de la création et ouvrons-leur des espaces de présentations et de rencontres. Amenons-y un public qu'on a rendu curieux par son éducation et aventureux dans ses déplacements. Travail dans le respect et la collaboration seront nos vœux pour l'an neuf!

commentaires propulsé par Disqus