Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
 

Sans mobile fixe de Jérôme Peters


Illustration - Gwendoline Clossais

Un petit cabanon est planté dans un décor presque bucolique autour duquel la nature s’exprime sereinement tel un coin de paradis. Un vieux couple très amoureux y vit. L’homme est occupé à laver sa moitié qui est totalement frigorifiée. Il l’aide à s’habiller, s’occupe du chauffage, semble être dévoué de cœur et d’esprit. Cela sent le bonheur, en toute simplicité, tournant le dos aux caprices et autres besoins extravagants. Quand, à cet âge-là, la vie est faite de peu de matérialisme, c’est la tendresse et la complicité qui prennent le dessus et rendent son existence agréable. Malheureusement, pour reprendre un intitulé connu, elle est rarement un long fleuve tranquille et les bâtons mis dans sa roue peuvent avoir des conséquences dramatiques. Ainsi, lorsqu’ils découvrent la menace qui pèse sur leur tête, ils l’appréhendent de manière si différente qu’elle met en danger leur lien fusionnel. C’est le moment de prendre de graves décisions et de mettre à exécution le plan diabolique de la femme qui exhorte son homme à la suivre dans l’aventure. Mais l’amour à ce stade-là ne se laisse pas commander facilement. La résistance se met en place face aux propositions extrêmes. On s’oppose, on devient fataliste, on se raisonne… On tente d’imaginer un futur décent pour chacun et acceptable par tous. Mais par-dessus-tout, cet obstacle-là n’aura pas raison de leur amour.

Thierry Zamparutti, Gwendline Clossais
commentaires propulsé par Disqus