Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
Webzine
septembre 2007
12/09/2007
 

Sarah de Kadija Leclere


Illustration : Gwendoline Clossais

Lorsque l’on est en quête de ses origines, on n’est guère préparé à ce que l’on va trouver, ni à ce que l’on est prêt à supporter.
Qu’elles soient lointaines ou plus proches, elles suscitent la même émotion, une appréhension identique. Et lorsqu’il s’agit d’approcher une autre culture que celle à laquelle nous sommes habitués, lorsque la langue elle-même nous sépare, on côtoie un inconnu dont on ne peut, malgré tout, éloigner nos pensées tant il nous attire, tôt ou tard.
Sarah, une jeune femme indépendante, fait ainsi le voyage de la Belgique vers le Maroc afin de rencontrer sa mère. Là-bas, celle-ci est mariée à un homme qui ignore tout de l’existence de sa fille. Pour garder ce secret et éviter les problèmes, elle semble se cacher dans un village perdu où Sarah se faufile avec la complicité de l’oncle Hamid. Libérée de toute contrainte, sinon celle de se sentir certainement orpheline de quelque chose, elle va se trouver face à sa mère dont elle ne comprendra même pas les premiers mots qu’elle lui prononcera, face voilée, regard sombre. La rencontre la déconcerte, la trouble. 
Face à cette inconnue, face à ses origines, Sarah ne sait quoi dire. Juste un geste. Juste toucher. Juste voir le visage de sa mère…

Thierry Zamparutti et Gwendoline Clossais
commentaires propulsé par Disqus