Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
01/10/1999
Mots-clés : critique de cinéma
 

Sé consa la vi de Jérôme Jurion et Romuald Wansart

Sé consa la vi
Haïti, Cité Soleil : si l'on se trouve clairement dans un bidonville de Hinche, le Soleil quant à lui n'y paraît pas souvent. La Cité serait plutôt le repaire de trafiquants de tous poils, racket, jeux de hasard, repaire dans lequel débarque régulièrement une équipe de policiers dont le chef a été choisi par Jurion et Wansart comme l'un des deux éléments centraux de ce film qui s'apparente le plus souvent à un (bon) reportage plutôt qu'à un réel film d'auteur.
Loin des courses-poursuites hallucinantes des policiers américains diffusées régulièrement sur TF1, les deux réalisateurs suivent donc les interventions de deux jeunes qui ont lâché leurs études pour s'engager dans la police, espérant ainsi collaborer au retour de la démocratie dans ce pays qui a vécu des heures noires jusqu'il y a peu. Et qui continue d'ailleurs à en vivre - le Président actuel gouverne seul avec quelques Ministres et sans le Parlement - sans que cela soit véritablement abordé, même en filigrane, dans ces deux portraits.
Parsemé d'expressions croustillantes (en français d'Haïti mâtiné d'espagnol), ce film se termine comme il a commencé: abruptement, sans que l'on en sache réellement plus sur Haïti ou sur les intentions de ses auteurs. Dommage.

Sé consa la vi, 1999, 52'
Réal. : Jérôme Jurion et Romuald Wansart. Prod. : Nota Bene, RTBF, Furiosa.

commentaires propulsé par Disqus