Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
01/11/2004
Mots-clés : tournage, série télé,
 

Septième Ciel Belgique

Quand nous avions rencontré Arlette Zylberberg, pour une interview publiée dans le webzine n° 86, la responsable du secteur de la fiction à la RTBF nous a annoncé une possible production de séries belges. Deux mois plus tard, la conférence de presse dans la grande maison du boulevard Reyers, était organisée pour la présentation de Septième Ciel  Belgique, la première des trois séries à produire par la chaîne. OSEZ BELGE, le slogan de la RTBF pour la fiction cinématographique, a désormais un nouvel écho sur le petit écran. Cinergie dévoile quelques détails de la production. 


 

Yannick Renier

Au début, c'étaient les astres...
Le tournage de Septième Ciel Belgique a démarré le 18 octobre, après deux ans de recherches et de développement. Tout ce temps parce que, bien que le sujet de fond de la série sera l'astrologie, la RTBF et To Do Today Productions (la maison de production associée) ne voulaient pas laisser la production au hasard des conjugaisons planétaires. On assistera, alors, à 12 épisodes de 52 minutes qui seront diffusées à partir de septembre 2005. Petit détail pour les passionnés d'astrologie : selon la carte astrale, la série sera donc vierge! 


Stéphanie Van Vyve 

Septième Ciel  Belgique est le supplément belge d'un magazine français d'astrologie. C'est dans la rédaction que les personnages principaux vont croiser leurs vies et influencer le destin des lecteurs. On cite le dossier de presse : Même si nos héros parviennent à guider leurs lecteurs dans leur vie quotidienne, ils réussissent rarement à s'appliquer eux-mêmes les conseils qu'ils prodiguent. Coécrite par Anne Landois, Sophie Koves-Brun et Erwan Augoyard, le but, paraît-il, n'est pas de faire l'éloge de l'astrologie, mais de stimuler le débat de façon légère dans une comédie dramatique grand public.
Un budget d'environ 300.000 par épisode assure les tournages dans les studios de la RTBF et à l'extérieur (à Tournai), pendant la période d'un an. C'est-à-dire qu'après la diffusion du premier épisode, les 11 suivants seront sur le point d'être achevés. Pas d'opportunité donc, pour une éventuelle redéfinition du projet selon le feedback du public.


 

Acteurs et réalisateurs

A la tête d'un casting exclusivement belge, on trouve deux jeunes comédiens : Stéphanie Van Vyve et Yannick Renier.
Licenciée en Art dramatique du Conservatoire Royal de Bruxelles, Stéphanie Van Vyve tient le rôle de Juliette, une journaliste qui vient d'arriver à la rédaction d'un magazine en expansion. Yannick Renier, qui a joué dans plusieurs courts métrages (ex : Loin des yeux de Serge Mirzabekiantz) et pièces de théâtre (la dernière, La Forme des choses de Neil Labute, sera reprise au Rideau de Bruxelles en février de 2005) sera Hugo. Consultant astrologue du magazine, Hugo reçoit aussi les clients dans son bureau.

Delphine, la rédactrice en chef, est jouée par Gudule et le rôle du patron du magazine est tenu par Antoine Vandenberghe. On y trouve aussi Nicole Shirer (l'assistante de rédaction) et l'ex-mari de la rédactrice en chef, joué par Robert Guilmard. Tous ces personnages vont se restaurer dans un petit bistrot géré par Dimitri (Yvan Tjolle) et sa copine Barbara (Maud Van Wind, qu'on a vu dans le court de Il y a quelque chose dans le noir, de J.J. Goffinon). Tous les épisodes mettront en scènes des nouveaux acteurs qui auront des participations spéciales.

Axel Van Weyenbergh et Luc Boland tiendront la réalisation. Les deux professionnels, diplômés respectivement de l'INSAS et de l'IAD, poursuivent avec Septième Ciel Belgique leurs carrières, construites surtout autour du petit écran.

Rendez-vous en prime time sur La Une en septembre 2005.


commentaires propulsé par Disqus