Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
01/12/2001
Mots-clés : tournage, rencontre,
 

Serge Larivière

 Né le 12 décembre 1957, Serge Larivière a débuté sa carrière au théâtre en 1989 dans une pièce de Michel de Ghelderode Barabas (mise en scène de Dominique Haumont - rôle de l'apôtre Jean - Villers-La-Ville). Nous le retrouvons en 1993, dans une pièce de Maupassant Boule de suif (mise en scène de Lucien Binot - rôle de Florenvie - Théâtre de l'Equipe). L'année suivante, il participe à trois pièces différentes: Les machanales de Sylvie Chenus (mise en scène de Thierry Debroux - rôle de Valent - Plan K), Cité - Cité de Philippe Blasband (mise en scène de Pierre Sartenaer - rôle de Solo - Beursschouwburg) et As you like it de Shakespeare (mise en scène de Dominique Serron - rôle de Monsieur Lebeau). En 1996, il participe à deux pièces: Chômage de Transquinquenal (mise en scène de S.Olivier - rôle de P.P -Ecoles des vétérinaires) et Kou, l'ahuri de Jacques Duboin (mise en scène de Christine Delmotte - rôles multiples - Botanique), ce spectacle sera repris en 1997. Cette anné- là, il participe à la pièce Les sept jours de Simon Labrosse de C. Frechette (mise en scène de Philippe Blasband - rôle de Léo -Théâtre Le Café). En 1998, il interprète le rôle de Jos dans Jef de Philippe Blasband (mise en scène de Didier Deneck - Théâtre Le Public). Il incarne à nouveau P.P (Pierre-Paul) dans la reprise de Chômage. 1999 est l'année des reprises. Serge Larivière joue à nouveau le rôle de Léo dans Les sept jours de Simon Labrosse (Jacques Franck), de P.P dans Chômage et de Jos dans Jef. Ces trois reprises se jouaient au Centre Culturel Jacques Franck. Il participe au spectacle de Charlie Degotte La revue miraculeuse (rôle du légionnaire - Salle Mercelis), dans Go to Degotte (mise en scène de Charlie Degotte - Brigittines) et dans La revue folklorique (mise en scène de Christophe Morisset - rôle du ministre - La Balsamine).
Au cinéma, en 1993, il interprète le rôle du conducteur dans le court métrage de Jean-Philippe Laroche la Dame dans le tram. Il incarne l'oncle Jean dans le court métrage de Michel Feller la Petite graine. 1997 est l'année de son premier rôle dans un long métrage. Il interprète le personnage de Gérard Walgraff dans Max et Bobo de Frédéric Fonteyne (production: Artémis Production).
En 1998, il joue dans trois courts métrages: Tout le monde peut se tromper de Fabian Charles (rôle de Jacques Lefèvre - production: MercuryProd.), la Promenade de Peter Aerts de Marie-Eve De Grave (rôle de l'ouvrier - production: Nota Bene) et le Régime de Régine (rôle d'Arnaud - production : Ganesha). En 1999, il multiplie les tournages. Il incarne le robot réparateur dans le long métrage de Pierre-Paul Renders Thomas est amoureux (production: Entre Chien et Loup) et tient le rôle de Léon dans Pleure pas Germaine d'Alain de Halleux (production: YC Aligator Film).
Il interprète également le rôle du clochard dans le court métrage de Jean-Philippe Laroche Bonne année (production: Nota Bene).
A la télévision en 1991, il joue le rôle de Michel dans la série Carré d'As de Marc Lobet. En 1995, il joue dans un téléfilm de Gilles Béhat Tempêtes (rôle du pêcheur). La même année, il interprète le rôle de Norbert dans un téléfilm de Jean-Daniel Verhaege Les Steenfort, maîtres de l'orge. Il a également tourné dans trois publicités: Collectif '95 (Jean-Philippe Laroche - rôle du barman), Douwe Egbert (Claude Lelouche - rôle du timide) et Hoegaarden (Emmanuel Irsch - rôle du barman).
En 1998 il incarne un taximan dans un téléfilm de Jérôme Foulon Il n'y a pas d'amour sans histoires et il participe au tournage de Léopold de Joël Séria où il tient le rôle d'un commerçant (production: K2).
En 1999, on le retrouve dans un téléfilm de Pierre Joassin Joséphine, profession ange gardien (rôle du policier - Saga Film). Il tient le rôle de Jos pour une publicité de Kriek Belle Vue d'Ivan Goldschmidt. Il incarne les rôles de l'artiste et du roi dans l'émission télévisée réalisée par Fabrice Duwlez Kulturo (Canal +).
En 2000, on le retrouve aux côtés de Aylin Yay dans Mireille et Lucien, de Philippe Blasband et en duo avec Marie Trintignant dans Petite misère de Philippe Boon et Laurent Brandebourger.
A la radio, il participe pour la première fois en 1991, à une dramatique radio intitulée Les contes de mille et une nuit. On a pu aussi l'entendre dans un spot du Collectif '95. 

commentaires propulsé par Disqus