Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
01/09/1998
Mots-clés : critique de cinéma,
 

Seul contre tous de Gaspard Noé

Provocation radicale et sans concessions

Seul contre tous de Gaspard Noé Enfin, Seul contre tous de Gaspard Noé constitue la vraie révélation de cette programmation. La vision de ce film est une expérience qui décoiffe. C'est un cri de rage pure, une explosion de dégoût et, de ce point de vue, Noé ne s'embarrasse pas de litotes. Se frottant sans hésiter au sordide le plus cru, son cinéma est une arme, un poing qui frappe là où cela fait mal, et sans retenir ses coups. Voilà un film subversif au plein sens du terme dans la mesure où il n'hésite pas à remettre en cause le contrat social en dénonçant ses limites et ses duperies. Ce n'est pas idéologiquement sans danger car on ne plonge pas à ce point dans la douleur collective sans chatouiller des démons qui n'ont que trop tendance aujourd'hui à se manifester. Mais le film a, dans sa rudesse et sa brusquerie, un accent de vérité pathétique qui touche. Quand d'autres édulcorent, dissimulent, regardent ailleurs, Seul contre tous parle vrai, sans emballage faux cul. D'un point de vue purement cinématographique, la caméra colle à son héros et va accompagner sa descente aux enfers avec un réalisme à faire dresser les cheveux. On assiste impuissants à la montée féroce de la rage démente de cet ancien petit commerçant, cocufié par la vie et par le système, méprisé, abandonné et qui dans ce maelström tente tant bien que mal de sauvegarder son identité, sa dignité d'homme. C'est le constat d'échec d'un système condamnant à une mort virtuelle quiconque ne veut ou ne peut passer sous ses fourches caudines. Et au moment où on est disposé à accepter le suicide du héros, issue inéluctable de ce long cauchemar, Gaspard Noé réaiguïlle son film pour le remettre sur la voie de l'avenir, de l'espoir, mais en brisant une ultime fois ce contrat social faussé, cimenté au conformisme bourgeois qui lui fait horreur en s'attaquent au plus ultime des tabous : celui de l'inceste. Provocation ultime qui vaudra à l'oeuvre une condamnation radicale des conformistes.

commentaires propulsé par Disqus