Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
Webzine
Novembre 2016
 

Shadow World de Johan Grimonprez

Des Guerres pour nos armes

Découvert au dernier Festival International du Film de Gand, le nouveau documentaire de Johan Grimonprez est une immersion terrifiante dans le commerce des armes américain en liens avec des conflits meurtriers. En adaptant l'enquête écrite par Andrew Feinstein, ex-homme politique sud-africain (The Shadow World, Editions Farrar, Straus and Giroux , 2011), il réussit avec un talent immense à raconter l'Histoire, depuis 30 ans, de la dynamique de la politique de défense et étrangère américaine, marquée par la cupidité et le cynisme. Engagé, nécessaire et forcément choquant, Shadow World dévoile des personnes gangrenées par le pouvoir qui font et défont les guerres au gré d'intérêts militaro-financiers tout simplement écœurants.

 

Shadow WorldLe récit démarre dans les années 80 où, sous la double poigne de Ronald Reagan et de Margaret Thatcher, va débuter ce qu'on a appelé la révolution conservatrice. D'emblée, cette emprise d'un libéralisme belliqueux va s'ancrer sur le commerce des armements et au détriment, d'abord, des mouvements anti-impérialistes. Toutes les tentatives du Sud Global de créer une alternative au capitalisme et même de simplement rêver à d'autres possibles ont été détruites par l'action commune de la CIA et des oligarques locaux pour s'approprier les ressources naturelles et détruire les révolutions en marche. La vente d'armes constituant la pierre angulaire de ces guerres économiques, idéologiques et politiques et le Moyen-Orient représentant déjà un enjeu politique majeur et surtout, un « parfait » terrain de guerre.
Shadow WorldLe constat est froid, sans concessions, présenté avec un principe de montage simple, élaboré par un dialogue d'images d'archives et d'entretiens avec des spécialistes et des journalistes. En montant le cours de l'Histoire, le cinéaste révèle ce récit de la « Guerre permanente », indispensable aux industriels de l'armement; des mensonges qui ont permis la 2e Guerre d'Irak aux meurtres par drones de supposés terroristes ordonnés par Barack Obama. Cette course de l'ultra-capitalisme dopé aux malversations a évidemment engendré ses propres monstres qu'il a lui-même armés (Al Quaïda, Daesh).
C'est surtout la faillite d'un système démocratique corrompu que Grimonprez excelle à dénoncer. Tous les circuits illégaux pour corrompre les politiciens et le rôle des lobbyistes acharnés et « sanguinaires » sont décrits et analysés, les mensonges étalés, la mécanique décryptée sans tabou. La corruption est au centre, elle crée les conditions du commerce des armes car elle offre à certaines élites la possibilité de s'enrichir.
Shadow WorldCe montage est d'une intelligence remarquable, finement critique ou ironique, usant avec malice ou férocité des images d'archives (l'incroyable introduction, ce sourire de Tony Blair, les différents extraits de discours). Le parti pris est assumé. La parole n'est pas à l'ennemi.
Si le final est glaçant quant aux possibles et terribles guerres qui semblent être à nos portes avec une Europe aux abois, des discours de plus en plus agressifs entre les grandes puissances mondiales, et un système économique toujours plus violent, Shadow World est aussi traversé de magnifiques résistances à l'œuvre. Celles et ceux qui dénoncent, qui invectivent, qui agacent et qui surtout s'opposent farouchement au renoncement.

.

commentaires propulsé par Disqus