Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
01/01/2008
 

Stencil de Dominique Laroche

Illustration de Gwendoline Clossais

Appelons-les Julie et Amandine, Dominique et Christelle, Axelle et Estelle ou encore Les Inséparables… bref, les meilleures amies du monde et comédiennes de surcroît. Elles participent aux mêmes castings et comparent leur talent de persuasion. Elles se donnent leurs trucs, s’imaginent tantôt gauches, tantôt incontournables. Elles vivent intensément leur passion et s’amusent à caricaturer, avec une justesse à peine voilée, le drôle de milieu dans lequel elles évoluent. L’ego de tel réalisateur, le côté métaphysique de tel autre, le vide d’esprit absolu d’un troisième, elles défont et refont le monde qui les entoure et clouent au pilori la superficialité outrageusement dominante de leur environnement. Tout cela dans l’attente d’une éventuelle réponse positive… que dis-je ? … dans l’attente toute légitime ne fût-ce que d’un petit mot, d’un simple appel, d’un iota de retour, d’une pitchnette de feed-back. Avec pour seul lien avec l’"Autre côté", un petit parasite avec lequel il est conseillé de vivre en symbiose totale : un téléphone portable. On finirait par le vénérer, tiens !

Mais, petit à petit, on comprend qu’à la manière dont le milieu de leur travail tourne, elles se jouent de l’essentiel en l’évitant, en se détournant de ce qui touche l’une d’elles : le cancer et ses conséquences. Alors complices, tenaces à la vie comme à l’écran, elles se serrent les coudes.

 


 

 
 
 
 
 


 

Thierry Zamparutti et Gwendoline Clossais
commentaires propulsé par Disqus