Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
01/02/2000
 

Thierry Zamparutti

thierry ZamparuttiRien ne prédisposait Thierry Zamparutti à se scotcher à la pellicule du court métrage belge. Après des études scientifiques, fan de rock, il suit un groupe comme roadie. Dans la foulée il organise un festival de musique alternative à Athus, dans le sud Luxembourg. Pendant les études de marketing qu'il suit à Namur, il aide, bénévolement, Jean-Marie Antoine au cinéma Forum. Tour à tour caissier et organisateur d'événements, il est enthousiasmé par l'Insoutenable légèreté de l'être, par Cinéma Paradisio et contracte le virus du cinéma. Après avoir effectué son service civil à Grand-Angle, la revue de cinéma de Jacques Noël, il s'intéresse aux tournées itinérantes de Cinéma Brévis et découvre la qualité et la diversité des courts métrages belges. Il découvre un genre aussi marginal que la musique alternative, rencontre Patrice Bauduinet qui sera le catalyseur d'un projet commun : diffuser les courts métrages en se servant du support imprimé (une revue) et visuel (vidéo). Court toujours, tu m'intéresses est né. Le projet paraît fou mais le numéro zéro, paru en novembre 1997 à l'occasion du Festival Média 10/10, permet de constater qu'une demande existe. Nous en avons rendu compte (voir archives). Le concept est lancé : un trimestriel thématique (le cinéma fantastique, policier, underground, etc.). Une centaine d'abonnés suivent l'aventure (que de difficultés pour retrouver des copies que certains réalisateurs ne possèdent plus ni certains producteurs qui ont fait faillite, etc.). Patrice Bauduinet a créé le Bunker Ciné Théâtre pour être un lieu de projection et de documentation des films. Quant à Thierry Zamparutti, fin gourmet, il prépare, par le biais de son a.s.b.l. Ambiance, un Festival du film gourmand et de l'art de vivre, en attendant de se lancer dans la production de courts métrages.

commentaires propulsé par Disqus