Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
Webzine
avril 2007

Vidéo

Entrevue

Critique

Sortie DVD

Arrêt sur image

Dossier

Evénements

Film dessiné

Tournage

05/04/2007
 

To walk Again de Stijn Coninx

Curieusement, l’histoire n’avait pas fait énormément de bruit en dehors des Flandres, mais le dramatique accident de Marc Herremans a, depuis, largement dépassé le cadre de nos frontières. Le réalisateur Stijn Coninx (Daens) résume cette (més)aventure humaine dans un documentaire passionnant et heurtant.

Multiple champion de Belgique de triathlon, Herremans comprend, en 2001, qu’en terminant meilleur jeune du célèbre Iron Man d’Hawaï, il peut un jour entrevoir la victoire dans ce Championnat du monde officieux de la discipline. S’imposant un entraînement encore plus rude l’année suivante, il se rend dans les montagnes ensoleillées d’Espagne. Mais durant sa préparation à Lanzarote, il chute hélas lourdement sur le dos dans une descente. Le verdict est sans appel : le sportif flamand est paraplégique à vie. Il vient à peine de fêter ses vingt-huit ans.

 N’acceptant pas l’idée de terminer sa vie dans un fauteuil roulant, Herremans s’entraîne avec des poids… une semaine après le drame ! Mieux : après trois mois, il saute en parachute à quatre mille mètres d’altitude. Et plus fort encore, huit mois après, il revient à Hawaï concourir en siège roulant. Accumulant les places d’honneurs les années suivantes, il atteint le but de sa vie le 21 octobre 2006, en triomphant dans ce fameux Iron Man. Cela grâce notamment au hand cycler, cette espèce de vélo mu par la simple force des mains. Il pouvait alors quitter son sport la tête haute. Quel destin !
Vous l’aurez compris, la force de caractère et le jusqu’au-boutisme sans borne de ce champion ont fait parler de lui, à bien des égards. Initiateur de la fondation To walk Again, destinée évidemment aux handicapés, Marc Herremans est également à l’origine de plusieurs événements pour lesquels une pléiade de personnalités s’est déplacée. L’acteur Christopher Reeves, peu avant sa mort, avait même eu le temps de saluer son courage. Ensuite, de Kim Gevaert à Robin Williams en passant par Kim Clijsters, tous se sont mobilisés pour lui.

L’attrait des médias étrangers, l’écriture d’un livre à succès, un travail commun avec le ministre du sport et la création de salles de sport pour handicapés ne représentent qu’une suite logique à cette aventure impossible à qualifier de triste. Car à l’instar du cancer de Lance Armstrong en cyclisme, la paraplégie de Marc Herremans représente un exemple pour toute une corporation !
En tout cas, sa souffrance à l’effort reste perceptible en permanence à l’écran. Quant à son point de vue sur sa propre vie, il renverse tous nos préjugés et constitue une claque pour beaucoup d’entre nous : "Je suis paralysé, mais je peux faire du sport, manger et j’ai même une voiture. Dans le monde, certaines personnes qui ne sont pas handicapées n’ont même pas cela, et mourront peut-être la semaine prochaine. Finalement, je suis quelqu’un de chanceux". Enfin, sous de magnifiques airs du groupe Ozark Henry, l’émotion est encore plus palpable. Mémorable.

commentaires propulsé par Disqus