Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
13/02/2007
Mots-clés : court métrage
 

Toondra.com : Le court métrage à la demande

Parmi les multiples possibilités offertes par le Web, la vidéo à la demande (VOD) est, actuellement, l’une des plus intéressantes. Véritables vidéoclubs par Internet, ces sites permettent, moyennant paiement, de télécharger légalement des films, de manière à les visionner sur son écran d'ordinateur, sa console portable ou son ordinateur de salon. Surtout utilisée chez nous par les opérateurs de télévision numérique, comme Belgacom TV, cette technique  se développe de plus en plus comme alternative au piratage. La mise à disposition des films peut se faire soit temporairement (location), soit de façon définitive (vente). Pour le long métrage, la taille des fichiers à télécharger constitue encore le principal inconvénient de cette technique appliquée au consommateur lambda, avec les problèmes que cela entraîne : longueur du téléchargement, bande passante, perte de qualité et de définition due à la forte compression etc. Mais pour le court métrage, la vidéo à la demande peut d'ores et déjà constituer une alternative intéressante à la vente en DVD. C'est du moins le pari que fait aujourd'hui Toondra.com.

Créée à l'initiative d'Arnaud Demuynck, Toondra est une firme franco-belge. Sa spécificité est de ne proposer, dans son catalogue, que des courts métrages d'animation. Le catalogue est encore assez réduit, mais il tend à développer rapidement. Actuellement, tous les films sont belges et français, mais le but est d'étendre l'expérience à d'autres pays européens, voire de travailler au niveau mondial. Le catalogue tel qu'il est, est déjà impressionnant ! On y trouve les Pic Pic André et la collection complète des épisodes de Panique au Village, de Vincent Patar et Stéphane Aubier. 
Il y a aussi tous les films produits par La Boîte,...Productions, ainsi que le tout meilleur de la production française indépendante : de bonnes maisons comme Folimage, Vivement Lundi, Je suis bien content, Lardux, aaa qui produit Les Shadoks, on en passe, et des meilleures...
"Notre ambition", explique Arnaud, "est d'en faire Le Site de référence du court métrage d'animation". Question rentabilité immédiate, Arnaud ne se fait pas d'illusion : "Peut-être que si la sauce prend, dans quelques années, cela finira par générer des recettes non négligeables." Le prix de vente des films a été fixé assez bas : un euro ou un euro cinquante pour différentes raisons. "Tout d'abord, il faut combattre l'idée que ce qu'on trouve sur Internet doit ou peut être obtenu gratuitement. Ensuite, on espère intéresser des amateurs du monde entier, et donc générer un nombre de téléchargements suffisants que pour permettre ce prix de vente relativement bas. Enfin, si on compare avec la rentabilité d'un DVD vendu dans le commerce traditionnel, le prix est tout à fait raisonnable. En magasin, un DVD compilatif de dix ou douze courts métrages se vend entre 10 et 15 euros, parfois 20. Cela ne représente donc pas davantage par film. Et ici, tu ne passes plus par un distributeur, un exploitant et une kyrielle d'intermédiaires. Les recettes se partagent 50/50 entre l'ayant droit (réalisateur ou producteur) et le diffuseur".
Pour une somme variant entre 1 euro et 1 euro cinquante, il est possible d'obtenir en téléchargement un court métrage du catalogue qu'on peut visionner à volonté et, soit conserver sur ordinateur, soit graver sur un DVD et ainsi se faire ses propres compilations. Dans ses relations financières avec ses candidats acheteurs, Toondra travaille avec les moyens de paiement traditionnellement utilisés sur Internet, essentiellement les cartes de crédit. Mais, pour d'aussi faibles montants, les frais financiers sont importants, au point de risquer de plomber la rentabilité du projet. "C'est la raison pour laquelle nous mettons au point des systèmes d'achat groupé : les personnes achètent pour dix ou vingt euros de courts métrages qu'ils choisissent ensuite librement dans notre stock".
Si vous êtes intéressés, ne manquez pas d'aller faire un tout sur leur site : http://www.toondra.com/
Dès la page d'accueil, on découvre une partie du catalogue. On a déjà ainsi  une idée des merveilles à télécharger. Et pour savoir comment s'y prendre, il n'y a plus qu'à suivre le guide.  L'offre est alléchante, à coup sûr. Reste à souhaiter bonne chance à toute l'équipe et à Arnaud, qui conclut : "C'est tout un travail, une démarche économique pour essayer de rentabiliser un maximum. Pour l'instant, le site a été lancé lors du festival d'Annecy mais n'a pas encore vraiment bénéficié d'une démarche de lancement commmercial. Nous avons commencé à l'occasion du festival de Clermont-Ferrand. Malgré ce manque de visibilité, nous comptons déjà 150 visites par jour environ. Il y a encore peu d'achats à cause précisément de cette culture de la gratuité dont je parlais, mais on y croit, on fait le pari, on se lance. On est les premiers, on verra bien."    

 

commentaires propulsé par Disqus