Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
01/12/1998
Mots-clés : critique de cinéma,
 

Toprak de Mustafa Balci

Dans la sélection de ce 20ème festival figuraient très peu de documentaires. Mustafa Balci, réalisateur d'origine turque du film Toprak, a pourtant conquis un public exigeant ainsi que le Jury qui lui a décerné le Prix du meilleur premier court métrage de reportage.

toprakToprak, "La Terre" en turc, relate le voyage du réalisateur dans le village d'origine de sa famille, l'été dernier.
Ses parents ont immigré en 1971 en Belgique, non pour des raisons économiques mais pour éduquer leurs enfants et, depuis deux ans, ils sont retournés en Turquie, sur leurs terres.
Filmées avec finesse et dans une lumière superbe, les scènes immuables de la vie des champs suivent des conversations au cours desquelles, par petites touches, on reconsidère l'immigration comme une addition de destins individuels - loin de toute généralisation hâtive.
Dans un film documentaire, la démarche, la recherche et le sens priment; images, dialogues et montage sont au service de l'information. Pour son troisième film et premier projet de cette ambition, Mustafa Balci s'en sort plus que bien. La grande force de Toprak est que son scénario est tissé de vécu, nous rappelant que dans l'histoire, les voyages et les échanges qui en découlent sont à l'origine de beaucoup de progrès de civilisation. Le départ comme le retour coulent dans les veines de l'homme.

commentaires propulsé par Disqus