Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
04/05/2009
 

Un ami de Giacometti


Illustration de Gwendoline Clossais

Au milieu des rails tourmentés surgit un homme tout aussi désemparé, en recherche d’une direction à suivre, d’un chemin de fuite parmi tous les trains de cette gare de triage.

Remonté en vitesse dans le wagon qu’il vient de quitter pour y récupérer son téléphone cellulaire, il est surpris par la fermeture des portes. Il ne peut que subir la situation et attendre le terminus.

Kernec sait ce que c’est que subir : il subit son boulot d’enseignant, son directeur de collège, sa vie, ses femmes, épouse et maîtresse. Comme les rails assemblés dans un enchevêtrement dont on ne peut savoir lesquels sont ceux qui nous conduiront où on souhaite aller, les fils de la vie sont tissés de telle manière qu’on ne peut deviner ceux qu’il faut tirer pour nous conduire vers un éventuel acte de bonheur.

Lorsque Kernec croise la célèbre statue de Giacometti, L’Homme qui marche, il peut s’y refléter comme dans un miroir : son histoire, sa symbolique, sa matière, son immobilisme joint à l’acte de marcher…

Autour de lui, de plus en plus clairement, la dérive familiale, professionnelle et affective s’installent.  

 

Thierry Zamparutti et Gwendoline Clossais
commentaires propulsé par Disqus