Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
01/02/2003
Mots-clés : critique de cinéma,
 

X-Film de Gilles de Voghel

 Par ce film, Gilles de Voghel (un pseudo ?) réalisateur facétieux en herbe s'il en est, a choisi de cibler le rôle mystificateur des médias et d'en faire l'aliment de son sujet. Musique lancinante, commentaires en voix off, caméra portée, scènes «direct live » Gilles de Voghel met et additionne un à un les éléments clichés du reportage type singeant habilement grandes enquêtes à la Pierre Carles, Au Nom de la Loi ou leurs pendants de qualité ici et outre Atlantique. Musique lancinante, commentaires en voix off, caméra portée, scènes «direct live » Gilles de Voghel met et additionne un à un les éléments clichés du reportage type singeant habilement grandes enquêtes à la Pierre Carles, Au Nom de la Loi ou leurs pendants de qualité ici et outre Atlantique.
On vous cache tout, on ne vous dit rien, le gouvernement, le parlement... tout le monde ment ! Nous vivons une bien drôle d'époque, sommes-nous bien encore en démocratie et les médias ne sont-ils, si pas instrument principal, au moins acteurs complices de ce gigantesque complot à l'échelle planétaire.
Information ? Désinformation ? Contre-information... notre jeune apprenti sorcier mange à tous les râteliers et ricane encore du tour qu'il vient de nous jouer en parvenant à nous faire avaler avec le plus grand sérieux son histoire de film de fin d'étude sur la colombophilie, censuré, saisi, racheté par la RTBF afin que la véritable vérité (souligné en gras dans le synopsis), sur les ovnis reste cachée à jamais. Vous l'aurez compris, c'est bien de pastiche caricatural dont il s'agit dans ce court métrage garantissant au spectateur gentiment complice 18 minutes de rire et de respiration à l'heure ou quand les médias courtisent l'information au plus vrai nous ne subissons plus qu'angoisses tous azimuts et catastrophes diverses. Une mention très bien pour ce film au sujet casse gueule (ça passe ou ça casse) qui fut la seule bouffée d'air pur et de franche rigolade de la promotion 2001-2002.

commentaires propulsé par Disqus