Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
09/03/2009
 

Zachte Planten d'Emma De Swaef

Mais qu’est-ce que c’est que ces petites bêtes en mousse et autres poils ? C’est la rêverie mélancolique d’un homme qui s’ennuie. Etonnant petit film d’Emma De Swaef, élève à Saint-Luc, Zachte Planten a reçu le prix de la SACD au Festival d’Anima.

Emma de Swaef, qui vient juste de terminer son cursus en réalisation documentaire à l’école Sint-Lukas, a réalisé quelques documentaires classiques avant de se lancer dans l’animation… en tricot ! Oui ! Zachte Planten est son troisième essai, essai très réussi et très étonnant.

À partir d’une image tout ce qu’il y a de plus classique - un homme immobile devant son ordinateur - voici que cette jeune réalisatrice réinvente un monde, celui que ce pauvre employé de bureau semble rêver. Nu et fragile, aussi petit que les animaux qui l’entourent, le voilà parti dans un univers doux et étonnant, à la découverte d’une forêt imaginaire. Dans ses déambulations aventureuses, il manque de justesse d’être écrasé par un pied humain gigantesque avant d’être sauvé par un mouton au moment où une fleur monstrueuse s’apprête à l’avaler. Désormais protégé, ce petit bonhomme rond à la figure un peu triste se retrouve au milieu de la tribu des moutons et autres animaux poilus et dodus qui prennent de petits bains dans des petits mares sur des matelas gonflables, dorment dans des grottes, fricotent avec des poules bizarres.

Fait de petits personnages tricotés mousseux et ronds, dans des tons bruns, blancs ou crème, Zachte Planten étonne par sa technique et la charge poétique qu’elle engendre, à la fois nostalgique et douce. Mais c’est aussi cette vision d’un retour à la nature qui frappe, pas si naïve ni idyllique, une nature étrange, à la fois menaçante et accueillante, aventureuse cependant, et très loin de ce bureau où le malheureux retourne pourtant quand il ouvre les yeux. 

commentaires propulsé par Disqus