Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
07/06/2007
 

Zoologie - Collection Cinémathèque

Par de là le silence des bêtes

La Cinémathèque Royale de Belgique poursuit sa collection de films d’archives en nous proposant un DVD étonnant : Zoologie, (1) qui retrace les riches heures du zoo d’Anvers entre 1910 et 1960 au travers d’une quinzaine de documents totalement méconnus.

Anthologie passionnante qui nous fait découvrir Anvers et son zoo au début du siècle passé, nous le montre au gré des années folles, nous évoque les fastes de son centenaire en 1943 ou comment, pendant la deuxième guerre mondiale, ses cages servirent de prison pour des soldats allemands et nous fait vivre en final un demi-siècle de la vie d’un lieu où se joue cette relation si riche et si particulière, celle qui sépare et uni l’homme et l’animal. Composé d’images d’archives, de bandes d’actualité, de films d’amateurs ou de documentaires éducatifs, sans oublier un court métrage de fiction d’Alfred Machin de 1911 : Madame Babylas aime les animaux, une petite merveille et un film « scientifique » de 1947 qui laisse rêveur, ce DVD est d’un bout à l’autre captivant.

Car avec un rare discernement dans le choix des documents,  (nous visitons les coulisses du zoo, sa vie quotidienne à différentes époques, les rapports qu’entretiennent gardiens et scientifiques avec les animaux)et avec une réelle intelligence du regard cinématographique, Zoologie dépasse le simple témoignage, le simple travail de mémoire pour nous inviter à un véritable questionnement anthropologique.

Petit bijou à la démarche subtile autant que sensible, il interroge comme si de rien n’était, ces étranges évidences que sont la « nature », l’« environnement », l’« animal », voire l’« humain » en les confrontant à ces pratiques de capture, de sauvetage, d’enfermement, de recherches et de préservation qui sont le quotidien d’un zoo.

Et ce faisant, il nous fait entendre, par de là le silence des bêtes, une parole singulière qui nous rappelle que sans les animaux le monde ne serait pas humain.

En conclusion, soulignons encore le formidable travail de restauration des documents qui frise ici la perfection et tirons un coup de chapeau à Hugues Maréchal qui a composé avec brio et empathie la musique des films muets.

(1) le DVD s’accompagne d’un petit livret explicatif et en trois langues (néerlandais, français, anglais) qui rend compte de l’histoire du zoo d’Anvers et de son évolution jusqu’à aujourd’hui. La partie néerlandaise, plus étoffée que les deux autres, contient une série de commentaires sur les documents avec, entre autres, ceux de Robbe De Hert et d’Eric de Kuyper, cinéastes.

 

commentaires propulsé par Disqus