Cinergie.be

+ Septembre 2000

Gérald Frydman Lire l'article
Gérald Frydman
Publié le 01/09/2000 / Catégorie: Entrevue


Né le 4 octobre 1942 à Bruxelles, est très tôt passionné par l'image. Il écume les salles de cinéma de quartier aux quatre coins de Bruxelles (les Rixy, Monty, Piron, Victory, Rialto, Cinéac, etc.), se retrouve tout naturellement à l'IAD pour étudier la mise en scène de cinéma et met son savoir faire en pratique en réalisant (avec Richard Olivier) L'Argent, un premier film de 7'. Son goût pour la bande dessinée le pousse à écrire le scénario du Sergent Laterreur, une histoire dessinée par Touis qui paraît dans Pilote, le magazine français, dirigé par René Gosciny. Il a ensuite réalisé des courts métrages…   Lire l'article

La Jouissance des hystériques de Jan BucquoyLire l'article
La Jouissance des hystériques de Jan Bucquoy
Publié le 01/09/2000 / Catégorie: Critique


Jan Bucquoy fait du cinémaJournal intime, carnet de notes filmées, La jouissance des hystériques de Jan Bucquoy, quatrième volet de La vie sexuelle des Belges, voit précisément ce même auteur se mettre en scène lors du tournage d'un de ses films. Auditions, préparations, répétitions, scènes champêtres au bord de la Semois, lui sont autant de prétextes pour stigmatiser notre soif d'amour et de chambardement et remettre à l'ordre du jour un tandem détonnant qui, depuis la fin des années septante, passe pour un archaïsme de l'Histoire : le Sexe et la Révolution. Et Jan Bucquoy de suivre Jan Bucquoy au prise avec ses comédiennes, tentant…   Lire l'article

Ce tant bizarre monsieur Rops de Thierry ZenoLire l'article
Ce tant bizarre monsieur Rops de Thierry Zeno
Publié le 01/09/2000 / Catégorie: Critique


Cet obscur objet du désir bizarreEpouvanté par l'hypocrisie générale du pays, et le sens des conventions d'une bourgeoisie étriquée qui méprise artistes et écrivains, Charles Baudelaire s'écrie : " En Belgique pas d'Art ; l'Art s'est retiré du pays. Pas d'artiste excepté Rops " (1). Et d'ajouter dans un sonnet : " A dire là-bas combien j'aime/ ce tant folâtre monsieur Rops/ Qui n'est pas un grand prix de Rome/ Mais dont le talent est haut comme/ La pyramide de Chéops " (2). Félicien Rops, un artiste dans tous ses états, qui a mis plus d'un siècle pour être reconnu dans son pays natal. Cette reconnaissance, on la…   Lire l'article

Thierry ZénoLire l'article
Thierry Zéno
Publié le 01/09/2000 / Catégorie: Portrait


  Né à Namur en 1950, Thierry Zéno, hantait un ciné-club animé par un abbé très cinéphile qui lorsqu'il projeta Les Amours d'une blonde, en 1967, épouvanté par la chair pulpeuse d'Hana Breejchova que dévoile sans façon Milos Forman, mit sa main entre l'écran et le projecteur. Ceci décida Zéno à donner à voir ce qu'on lui cachait avec autant de persévérance (pas seulement l'érotisme mais le refoulé de la société). Inscrit en 1968 à l'IAD, il tourne dès 1971, Bouche sans fond ouverte sur les horizons, un premier film réalisé avec des normes professionnelles, qui est…   Lire l'article

Thierry Zéno - Félicien Rops Lire l'article
Thierry Zéno - Félicien Rops
Publié le 01/09/2000 / Catégorie: Entrevue

Epouvanté par l'hypocrisie générale du pays, et le sens des conventions d'une bourgeoisie étriquée qui méprise artistes et écrivains, Charles Baudelaire s'écrie : " En Belgique pas d'Art ; l'Art s'est retiré du pays. Pas d'artiste excepté Rops " (1). Et d'ajouter dans un sonnet : " A dire là-bas combien j'aime/ ce tant folâtre monsieur Rops/ Qui n'est pas un grand prix de Rome/ Mais dont le talent est haut comme/ La pyramide de Chéops " (2). Félicien Rops, un artiste dans tous ses états, qui a mis plus d'un siècle pour être reconnu dans son pays natal. Cette reconnaissance, on la doit en partie aux Muses sataniques,…   Lire l'article

Yves Hanchar Lire l'article
Yves Hanchar
Publié le 01/09/2000 / Catégorie: Entrevue


 Né à Huy en 1960, Yves Hanchar s'intéresse et fait du théâtre au lycée. Ce qui l'amène à travailler les textes à l'université, en philologie romane. Il abandonne rapidement les lettres pour travailler davantage l'image que la scène. Il s'inscrit à l'INSAS et en 1981 réalise La mort de Monsieur Goulouja, un film de 29', inspiré d'un nouvelle serbe et fabriqué avec des bouts de ficelle (pellicule inversible périmée de la RTBF). Quatre ans plus tard, il met en scène Voisinage, un film dont la structure n'est pas sans évoquer La vie mode d'emploi de Georges Perec ou Fenêtre sur cour d'Hitchcock…   Lire l'article

Chico Salvak de Marilyn Watelet et Szymon ZaleskiLire l'article
Chico Salvak de Marilyn Watelet et Szymon Zaleski
Publié le 01/09/2000 / Catégorie: Critique


Premier mouvement : expérience. Fin mai 99 avaient lieu à Bruxelles, dans le cadre du KunstFESTIVALdesArts, les rencontres " D'ici et d'ailleurs " qui réunissaient de nombreux artistes autour d'une même préoccupation : "comment les artistes et les intellectuels, toutes origines confondues, vivent-ils la pluralité des cultures à Bruxelles ou dans d'autres contextes urbains européens ? " Y trouvaient place plus particulièrement des entretiens avec des artistes étrangers vivant en Belgique et qui directement confrontés aux problèmes de l'exil ou du déracinement, en parlaient à partir de leur démarche artistique. Longues interviews où les interviewés…   Lire l'article

Arthur Masson, l'homme qui écrivait des livres de Gérald FrydmanLire l'article
Arthur Masson, l'homme qui écrivait des livres de Gérald Frydman
Publié le 01/09/2000 / Catégorie: Critique


Y a-t-il un seul enfant nourri au sein de nos terroirs wallons qui n'aie pas dans sa mémoire le souvenir fugace d'au moins un livre d'Arthur Masson? Si je pose la question, c'est que l'écrivain fait chez nous figure de phénomène littéraire, avec certains de ses romans ayant largement dépassé le chiffre ahurissant, pour un auteur patoisant de Wallonie, de 100.000 exemplaires vendus. Et moi aussi, parlez-moi de Toine Culot, de Thanasse et Casimir, de Barrettes et casquettes, et c'est des pans entiers de mon enfance qui me reviennent en tête, avec une formidable faculté d'évocation, pour me chatouiller la gorge, le nez, les oreilles et les yeux. Gérald Frydman n'est sans doute…   Lire l'article

Les Voix du Printemps ou la Polyphonie selon Paul Van NevelLire l'article
Les Voix du Printemps ou la Polyphonie selon Paul Van Nevel
Publié le 01/09/2000 / Catégorie: Tournage

L'Offrande musicaleJe suis aujourd'hui convaincu que c'est l'insécurité qui rend l'art intéressant. Paul Van Nevel 
Après Philippe Herreweghe, et le verbe s'est fait chant, un documentaire passionnant et passionné consacré à l'un des pionniers du renouveau de la musique baroque, Sandrine Willems s'attaque à l'une des "stars" du renouveau de la polyphonie de la Renaissance : Paul Van Nevel himself.La polyphonie qui utilise quatre voix (superius, altus, ténor, bassus) a été considérée, de Josquin des Prés à Palestrina, comme l'ars perfecta. " Cet "art parfait", explique René Jacobs, était celui des musiciens franco-flamands,…   Lire l'article

Virginie Vande PitteLire l'article
Virginie Vande Pitte
Publié le 01/09/2000 / Catégorie: Entrevue


Née à Louvain, est confrontée très jeune au monde du spectacle. A l'école Decroly, où elle effectue ses études primaires et secondaires, chaque année la classe prépare une pièce de théâtre créée de a à z ( scénario, dialogues, costumes, décors, mise en scène). Après avoir suivi des études en Arts plastiques au 75, elle découvre le cinéma en observant le tournage de Comédie de Jacques Doillon à Fort Calquire, dans le Lubéron. Puis celui de Baxter de Jerôme Boivin, sur lequel elle rencontre Véronique Mellery qui la pousse à réaliser son rêve. Elle suit les cours de l'école…   Lire l'article

Actualités: 1-10 sur 10

Recherche dans les actualités

Actualités les plus populaires

Sur le tournage de
Quand je serai dictateur de Yaël André
SM-Rechter d’Erik Lamens
Elisabeth Ancion, costumière
Patience, Patience... T'iras au paradis de Hadja Lahbib
Ecole de photographie de la Ville de Bruxelles, Agnès Varda: Rencontre avec Clémentine Deférière et Charles Paulicevich
Une histoire d'amour d'Hélène Fillières
Cinéma 68, hors série des Cahiers du Cinéma
Sur le tournage de Mobile Home de François Pirot
Le Monde nous appartient - Stephan Streker
Entretien : Ursula Meier L’enfant d’en haut
En DVD : Guerre et Paix dans le Couple
L'exploitation cinématographique à l'heure du numérique
Tournage - Je te survivrai de Sylvestre Sbille
Post-Partum de Delphine Noëls, un nouveau-né pour le cinéma belge
Du Bout des lèvres de Jean-Marie Degesves - Belfilm
Erik Lamens, réalisateur de SM-Rechter
Henri de Yolande Moreau
Le roi danse de Gérard Corbiau
Laurent Gross, directeur de l'INSAS
L’amante du Rif
Tournage - Je suis mort mais j'ai des amis des frères Malandrin
Les pigeons, ça chie partout de Fred De Loof
Au nom du fils de Vincent Lannoo
Tokyo Anyway de Camille Meynard