Cinergie.be

+ Juillet -août 2001

Kita Bauchet Lire l'article
Kita Bauchet
Publié le 15/07/2001 / Catégorie: Entrevue

Ça fait un moment qu'on voulait cerner la personnalité de Kita Bauchet, qui nous avait enchantés avec Violette et Framboise. Violette (fabuleuse Raphaëlle Bruneau), sorte de personnage lunaire à la Antoine Doinel dont les mésaventures davantage que les aventures nous font découvrir le monde, d'une scène à l'autre, d'une ligne de fuite à l'autre, en un mot la comédie sociale avec la légèreté d'un Mozart composant le Trio des quilles (K.498). Le bon tempo, voilà comment nous caractériserions le cinéma de Kita Bauchet. Imaginez notre impatience lorsque nous avons vu débarquer une jolie rousse aux yeux vert clair chaussés de lunettes…   Lire l'article

Pauline et Paulette de Lieven DebrauwerLire l'article
Pauline et Paulette de Lieven Debrauwer
Publié le 15/07/2001 / Catégorie: Critique


 NOUS DEUXPour son premier long-métrage, Lieven Debrauwer n'a pas choisi la facilité. Rendez-vous compte : en Belgique, aujourd'hui, faire un film sur les handicapés mentaux, quand on ne s'appelle pas Jaco. Qui plus est, raconter une gentille histoire rose dans des décors de bonbonnière sans s'appeler Berliner. Pire, avoir l'audace de mettre en scène des vieux en leur prêtant la fraîcheur de jeunes gens et ne pas s'appeler Benoît Lamy. Et réussir avec tout cela un film au ton éminemment personnel qui ne ressemble à aucun autre, avouez que ce n'est pas à la portée du premier conformiste venu.C'est que le jeune réalisateur a choisi d'assumer…   Lire l'article

SCHIZOPHRENIC CINEMA vs ANEMIC CULTURE
Publié le 15/07/2001 / Catégorie: Dossier

Petit billet d'humeur pour revendiquer une place digne au cinéma de création... IntroductionCes six derniers mois, la culture a essuyé de bien dures attaques. Déjà à genoux par un travail de qualité phénoménal réalisé dans la précarité généralisée, le secteur culturel a dû trouver les ressources nécessaires pour lutter contre le mépris du politique, sa logique marchande de gestionnaire et son impuissance totale et affichée à chercher à (re)valoriser la culture. L'absence totale de réelle politique culturelle nous marque dans la chair comme une maladie incurable creuse les joues du mourant.Politique et culture. Marché…   Lire l'article

Godin par GodinLire l'article
Godin par Godin
Publié le 15/07/2001 / Catégorie: Livre & Publication


Cornegidouille, Godin par Godin c'est dingo. Dans les années soixante, Noël la menace, cinéphile enragé, tint rubrique dans Les Amis du Film, une revue catholique dont la culture cinématographique devait se résumer à Chiens perdus sans collier, la Mélodie du bonheur et autres calembredaines pour ethnologues des années cinquante. C'est dans ce contexte que notre cinéphile averti publia dans ladite revue une série d'informations toutes plus fausses les unes que les autres avec un aplomb tel que certains quotidiens, les prenant pour argent comptant, leur donnèrent un écho inespéré au grand dam des intéressés. On imagine la stupeur de John Huston découvrant…   Lire l'article

Violette au travail de Kita BauchetLire l'article
Violette au travail de Kita Bauchet
Publié le 15/07/2001 / Catégorie: Critique


Ici se poursuivent les aventures de Violette (Raphaëlle Bruneau), découverte adolescente acidulée à la recherche de l'amour dans Violette et Framboise, le premier film de Kita Bauchet. Violette y apprenait avec une certaine candeur que les garçons échangent impitoyablement leur solitude contre du sexe et que ça ne fait pas toujours le bonheur des filles. Cette fois, dans Violette au travail, notre girl fringuée sage comme une image (l'antidote au devenir-bimbo) cherche un job avec la même énergie et la même candeur après avoir été virée par son patron qui lui avait mis la main aux fesses et qu'elle avait giflé d'un coup droit à une main digne de Kim…   Lire l'article

Lettres d'amour abandonnées de Sander Dirickx
Publié le 15/07/2001 / Catégorie: Critique


Tout d'abord, au vu des premières minutes, on pourrait croire que Lettres d'amour abandonnées raconte l'histoire romantique de deux solitudes qui vont rencontrer le désir du désir de l'autre. Woufti, que nenni ! Nous y échappons, moderato cantabile ! Le film étant aussi un hommage pervers à Hitchcock (peut-il y en avoir d'autre avec Sir Alfred ?) et, singulièrement, à Fenêtre sur cour, le film-culte de la cinéphilie, puisqu'il parle de la passion du spectateur pour un écran qui lui fait découvrir le monde. Sauf que le film de Sander Dirickx est davantage une mise en abyme narrative que visuelle. Reprenons. A la suite d'une opération rondement…   Lire l'article

To Be or not to Be de Peter Woditsch
Publié le 15/07/2001 / Catégorie: Critique


Spectral? En effet. Guildern et Rozencrantz ? Point, vous n'y êtes pas. Shakespeare ? Gagné. Or doncques, William Shakespeare citoyen de Stratford, dont l'identité continue à alimenter la chronique historique prend figure humaine dans To be or not to be, le film de Peter Woditsch. " Bonjour Monsieur Shakespeare " lui lance une servante qui lui offre un baquet d'eau fraîche afin qu'il chasse les dernières images de ses cauchemars nocturnes. Il plonge la tête dans la bassine, la ressort et nous voyons, en plan serré, son visage penché (celui d'un chauve à moustache) reflété dans un miroir, face caméra, le regard allumé fixant non pas vos neurones mais…   Lire l'article

Les Mini-Cakes de Jan Hammenecker
Publié le 15/07/2001 / Catégorie: Critique


Notre pays à une solide réputation de cinéastes marginaux, de frappadingues dadaïstes de la caméra bricolée, de bibis fricotins de la pelloche usée. Les Mini-Cakes est un court métrage composé de deux petits films burlesques écrits et réalisés par Jan Hammenecker (qu'on a découvert dans Max et Bobo de Frédéric Fonteyne). Deux volets donc, comme les deux personnages Cake et Cake (clones boutefeux de Laurel et Hardy), deux gugusses en kilt écossais qui se promènent dans les bois - tireli, tirela - comme de joyeux sacripants dansants. Une dame en costume avec pantalon (admirez la symétrie inversée), pardon, une elfe gracieuse s'enfuit devant les galopinades…   Lire l'article

Verrouillage central de Geneviève MerschLire l'article
Verrouillage central de Geneviève Mersch
Publié le 15/07/2001 / Catégorie: Critique


 On ne regarde pas un film ; on va le voir, comme un enfant vit les heurs et malheurs de Blanche-Neige. Parlons-en des contes de fées qui se penchent sur le berceau de notre inconscient avec malice, puisque c'est le sujet du dernier film de Geneviève Mersch qui nous avait déjà livré il y a six ans une perle rare : John. Dans Verrouillage central (un titre qui est un rebus pour les psy ?), Cathy (Aylin Yay, aussi juste que dans Mireille et Lucien) est une célibataire romantique, pas très nette tout de même, vous allez comprendre pourquoi.Toutes ses collègues et copines du salon de coiffure sont mariées et, qui plus est, son anniversaire tombe le jour de la Saint-Valentin. Ainsi va le hasard qui,…   Lire l'article

L'Arbre au chien pendu d'Olivier Van MalderghemLire l'article
L'Arbre au chien pendu d'Olivier Van Malderghem
Publié le 15/07/2001 / Catégorie: Critique


 Lorsque le monde reste opaque, partagé entre les exhibitionnistes et/ou les voyeurs de Loft Story et les blockbusters " mainstream " de nos amis américains, il est tentant de revenir à l'âge d'or du cinéma, lorsque celui-ci traduisait le monde plutôt qu'un monde. L'Arbre au chien pendu déroule son histoire dans l'Histoire. Nous sommes en 1945. Micha, rescapé d'un camp d'extermination nazi, retrouve sa femme Wanda. Très vite, il se rend compte qu'elle se comporte de façon étrange vis-à-vis de leur fils Dan, dont l'absence lui paraît suspecte.Wanda s'embrouille dans ses explications, appliquant, de manière plus douce, la logique du…   Lire l'article

Les portes de la gloire de Christian Merret-PalmairLire l'article
Les portes de la gloire de Christian Merret-Palmair
Publié le 15/07/2001 / Catégorie: Critique


 Portrait de groupe avec hommesLa génération Strip-tease est-elle en train de s'installer dans le cinéma de fiction? On assiste en tous cas ces dernières années à l'éclosion d'un genre de comédies sociales proches du ton et du regard qui caractérisent le magazine de Marco Lamensch et consorts. Un courant dans lequel nous, Belges, avons joué et jouons encore un incontestable rôle moteur. C'est une nouvelle fois la réflexion qu'on se fait à la vision des Portes de la gloire, premier long métrage de Christian Merret-Palmair, une comédie au vinaigre qui brosse avec beaucoup d'humanité le portrait de cinq hommes associés pour le meilleur et pour…   Lire l'article

Communiqué de presse du Collectif 2001Lire l'article
Communiqué de presse du Collectif 2001
Publié le 15/07/2001 / Catégorie: Événement


ROULETTE RUSSEA LA COMMISSION DE SELECTIONDU CENTRE DU CINEMA ET DE L'AUDIOVISUEL Communiqué de presse du Collectif 2001  Unanimes elles viennent de l'écrire au Ministre Miller, les associations professionnelles de la création et de la production audiovisuelles refusent le système de la roulette russe qui se met en place à la Commission de sélection du Centre du cinéma et de l'audiovisuel.Le problème ne date pas d'hier : le cinéma belge francophone se développe davantage grâce à l'énergie individuelle et aux talents des professionnels que grâce aux budgets investis par les pouvoirs publics.Pourtant, presque chaque fois qu'un film, qu'un documentaire,…   Lire l'article

Actualités: 1-12 sur 18
1 2

Recherche dans les actualités

Actualités les plus populaires

Sur le tournage de
Quand je serai dictateur de Yaël André
SM-Rechter d’Erik Lamens
Elisabeth Ancion, costumière
Patience, Patience... T'iras au paradis de Hadja Lahbib
Ecole de photographie de la Ville de Bruxelles, Agnès Varda: Rencontre avec Clémentine Deférière et Charles Paulicevich
Une histoire d'amour d'Hélène Fillières
Cinéma 68, hors série des Cahiers du Cinéma
Sur le tournage de Mobile Home de François Pirot
Le Monde nous appartient - Stephan Streker
Entretien : Ursula Meier L’enfant d’en haut
En DVD : Guerre et Paix dans le Couple
L'exploitation cinématographique à l'heure du numérique
Post-Partum de Delphine Noëls, un nouveau-né pour le cinéma belge
Tournage - Je te survivrai de Sylvestre Sbille
Du Bout des lèvres de Jean-Marie Degesves - Belfilm
Henri de Yolande Moreau
Erik Lamens, réalisateur de SM-Rechter
Le roi danse de Gérard Corbiau
Laurent Gross, directeur de l'INSAS
L’amante du Rif
Tournage - Je suis mort mais j'ai des amis des frères Malandrin
Les pigeons, ça chie partout de Fred De Loof
Au nom du fils de Vincent Lannoo
Tokyo Anyway de Camille Meynard