Cinergie.be

+ Novembre 2003

Luckas Vander Talen à propos du Vlaams Audiovisueel FondsLire l'article
Luckas Vander Talen à propos du Vlaams Audiovisueel Fonds
Publié le 01/11/2003 / Catégorie: Entrevue

Créé par le gouvernement flamand en 2002, le Fonds Audiovisuel Flamand (VAF) soutient la production audiovisuelle en Flandre ainsi que la coproduction internationale avec la Flandre, tant dans le domaine du court métrage que du long métrage de fiction, du documentaire, de l'animation et de l'art vidéo. Récemment le VAF vient de créer un atelier pour le documentaire dont le but est de développer quatre projets de cinéastes débutants, sélectionnés par un jury, sous assistance professionnelle ainsi que de les réaliser. Nous avons rencontré Luckas Vander Talen, directeur du Vlaams Audiovisueel Fonds pour en savoir plus. Entretien.
Cinergie : Est-ce que le Fonds Audiovisuel Flamand…   Lire l'article

Le Grand chien courant saintongeois de Patrice Bauduinet
Publié le 01/11/2003 / Catégorie: Critique


Le dépouillement Une table vide dans une pièce vide. Un homme rentre dans la pièce, âgé mais encore vigoureux. C'est Marcel Piqueray. Un des derniers représentants du surréalisme belge. De sa poche, il sort un papier plié en quatre et commence à lire. Un de ses poèmes, écrit dans les années trente. C'est le grand chien courant saintongeois. Un titre qui swingue, flirte avec les assonances. Dans ce texte surréaliste, où le sens n'est pas ce qu'il est habituellement, divers éléments de la vie quotidienne, et autres, sont rapportés au grand chien courant saintongeois. Jusqu'à l'absurde, jusqu'à la nausée. Le poème…   Lire l'article

Zoé et les pachydermes de Rémi Hatzfeld
Publié le 01/11/2003 / Catégorie: Critique


Le titre intrigue. Que veut dire " pachydermes " ? Pour le savoir, il faut voir le film de Rémi Hatzfeld. Un film à plusieurs lectures, à plusieurs tiroirs, qui passe de la gravité à la légèreté comme une partition de musique.Un sujet sensible traité avec drôlerie et bonhomie sur l'anti-conformisme. Malgré son apparence légère, le film touche à un sujet délicat : où commence et s'arrête la complicité relationnelle entre un père et sa fille. Jusqu'à quel âge une fille peut-elle prendre son bain avec son papa ? Jusqu'où un père peut-il se laisser aller à raconter des histoires " cochonnes ",…   Lire l'article

Joséphine de Joël Vanhoebrouck
Publié le 01/11/2003 / Catégorie: Critique


Il y a plusieurs raisons d'aimer ce film. La première c'est qu'il traite d'un sujet qui nous concerne tous de près : les voisins et le sexe opposé. La deuxième raison : le choix des acteurs qui sont savoureux et décapants. La Belgique ne pourra plus jamais dire qu'elle souffre de manque de comédiens belges pour faire son cinéma.Une comédie légère sur les relations hommes et femmes interprétés par une étonnante brochette d'acteurs belges. Les dialogues et les situations sont croustillants. Un film rafraîchissant construit sur des gags et des situations burlesques empreint d'émotions et d'humours qui se termine par une jolie pirouette. Le…   Lire l'article

Les mains froides de John Shank
Publié le 01/11/2003 / Catégorie: Critique


Atmosphère, atmosphère. Un film tout en nuance et douceur. Pas une parole ne vient perturber la relation intimiste entre un petit garçon et son mouton qu'il a vu naître et mourir devant ses yeux. Le film tourné dans le clair-obscur évoque le cycle de la vie avec la fin (prématurée) au bout, la mort, une absence définitive. Par des images volontairement approximatives et un jeu d'acteur libre, le réalisateur nous introduit au coeur de la poésie, de la vie même.Le cinéaste a dû visiblement s'inspirer de  Rosetta  pour la séquence du petit garçon qui court essoufflé tirant son mouton mort à travers champs. La course effrénée est une…   Lire l'article

Une journée ordinaire de Claude FrançoisLire l'article
Une journée ordinaire de Claude François
Publié le 01/11/2003 / Catégorie: Critique


Une journée ordinaire : Les contemplations Le 22 février 2002 : une journée ordinaire à Bruxelles. La ville s'extrait peu à peu de la nuit. Les cloches sonnent la messe du matin, les trams sortent peu à peu des dépôts en grinçant des rails, les rues se garnissent d'autos. Aux Musées Royaux des Beaux Arts de Belgique, une salle encore vide au fond de laquelle sont accrochés Les marchands de craie (1882-1883), un triptyque de Léon Frédéric (1856-1930). Au milieu du passage, deux silhouettes de bronze semblent veiller ce chef d'oeuvre naturaliste aux couleurs fraîches.Deux sculptures de Constantin Meunier (1831-1905) : Le Pudleur (1889) et Le Marteleur (1886). Petit…   Lire l'article

La Femme de Gilles
Publié le 01/11/2003 / Catégorie: Tournage


VerviersDepuis Une Liaison pornographique, nous n'avions plus de nouvelles de Frédéric Fonteyne, son réalisateur. Le succès du film l'avait-il mis en préretraite ? Ou l'avait-il rendu mélancolique au point de hanter les bancs publics qui bordent les étangs d'Ixelles afin de se consacrer à ce vice impuni qu'est la lecture, ou encore s'était-il tourné vers la bande dessinée qui fut l'une de ses passions d'adolescent au point d'y suivre les cours dispensés par l'Institut Saint Luc ? Ou encore s'était-il adonné au périlleux exercice, tel Oblomov, de ne rien faire. Voire. Ce n'est pas rien, votre serviteur s'y est essayé,…   Lire l'article

Le Dernier Tango argentiqueLire l'article
Le Dernier Tango argentique
Publié le 01/11/2003 / Catégorie: Livre & Publication

Le Dernier Tango argentique Récemment, au Festival International Francophone de Namur, « cine & FX » a présenté sur grand écran le test comparatif d'un même plan tourné avec quatre caméras (35mm, S16, HDCam, DV-Cam) et ce, dans des situations différentes (forte lumière, jour, nuit, etc.). Si la projection en 35mm continue à être qualitativement supérieure aux autres supports (kinescopés, il est vrai, passant donc par une étape supplémentaire pour aboutir à la copie projetée), les progrès du numérique sont considérables, que ce soit avec le DV progressif ou les optiques Zeiss Digiprime. La salle composée pour l'essentiel…   Lire l'article

Dossier Ateliers : Atelier GraphouiLire l'article
Dossier Ateliers : Atelier Graphoui
Publié le 01/11/2003 / Catégorie: Dossier

Avant-dernier parmi les ateliers que nous vous présentons, l'atelier Graphoui est particulier à plusieurs niveaux. Il s'adresse à tous, s'ouvre à une perspective plus large du cinéma que le film d'animation de ses débuts, mais est surtout spécial par ses différents aspects : l'atelier de production, le Centre d'Expression et de Créativité, mais aussi, et c'est ça qui le met dans une catégorie à part, l'ONG. Trois facettes d'une même association, trois subsides différents pour former un tout complémentaire. Donner un moyen d'expression à ceux qui en ont besoin, former aux techniques de l'animation, tenter le pari du documentaire…   Lire l'article

Avec Stijn Coninx pour au-delà de la luneLire l'article
Avec Stijn Coninx pour au-delà de la lune
Publié le 01/11/2003 / Catégorie: Entrevue

Il y a dix ans déjà que Stijn Coninx étonnait le monde avec Daens, une fresque historique toute en force, une épopée sociale au budget conséquent (du moins pour une production belge) qui loupait d'un cheveu l'Oscar du meilleur film étranger. Dans les cinq années qui précédaient, il s'était fait connaître grâce à deux farces flamandes très populaires (succès raz de marée en Flandre), mais depuis, une seule oeuvre était venue, en 1998, rompre le silence de Stijn au cinéma. Licht, une histoire d'amour intimiste, splendidement filmée, magnifiée par de superbes lumières boréales confirmait la place de Stijn…   Lire l'article

Les hommes de ma vie de Karine de Villers
Publié le 01/11/2003 / Catégorie: Critique


Les hommes de ma vie Le prince charmant, quel est donc cet olibrius qui hante les fantasmes féminins. Un analyste vous dira, avec quelque prudence, que c'est l'homme qui fait d'une jeune fille une femme, c'est-à-dire l'égale de la mère dans le rapport de séduction au père. Nous nous égarons ? Peut-être. A la façon de la jeune femme étendue sur le divan d'un psychanalyste dans Les Hommes de ma vie de Karine de Villers et qui parlent des hommes apparaissant et disparaissant dans sa vie sans laisser d'autres traces que leur absence de concordance avec l'homme idéal. Jadis Lacan fit quelque bruit en prétendant que La Femme n'existe pas. On peut en dire autant…   Lire l'article

Un couple épatant, Cavale, Après la vie de Lucas BelvauxLire l'article
Un couple épatant, Cavale, Après la vie de Lucas Belvaux
Publié le 01/11/2003 / Catégorie: Sortie DVD

Nous vous avons dit tout le bien que nous pensions d' Un couple épatant, Cavale, Après la vie, lors de la sortie des films de Lucas Belvaux en salles. Profitons de leur sortie en DVD pour redire le pari réussi de cette trilogie à nulle autre pareille.Récit global qui se passe dans un même laps de temps (d'un mercredi soir à un samedi soir, pour être précis) et dans le même espace (Grenoble et ses environs). Chacun des trois films représente un récit autonome ayant ses protagonistes principaux propres (même si on les retrouve - et c'est là un des intérêts de la démarche de Belvaux - en personnages secondaires dans les deux autres films.Démarche…   Lire l'article

Actualités: 1-12 sur 12

Recherche dans les actualités

Actualités les plus populaires

Sur le tournage de la série
Tournage de
Interview avec Güldem Durmaz - Kazarken - (En creusant) au Festival Millenium
L'Economie du couple de Joachim Lafosse - En salles le 08/06
Vita Brevis de Thierry Knauff et Dimanche d'Edmond Bernhard - En salles le 06/06/2016
Chats errants (Zones temporaires d'inutilité), de Yaël André
Je suis resté dans les bois de  Vincent Solheid, Erika Sainte et Michaël Bier
Rencontre avec Harry Cleven sur le tournage de Mon Ange
Rencontre avec Fred Castadot, nouveau Président de l'Association des Scénaristes de l'Audiovisuel (ASA)
Rencontre avec Léopold Legrand pour la sortie d'Angelika
Rencontre avec Olivier Boonjing, directeur photo de La Trêve
La Terre abandonnée de Gilles Laurent
Rencontre avec Juliette Klinke et Thomas Xhignesse
Patrick Hella, directeur de casting
Rencontre avec Marion Hansel -
Cru Insas 2016
Cru Insas 2016
07/07/2016, Critique
Delphine Wil : Mémoire de missionnaires
François Troukens signe son premier court métrage,
Rencontre avec Catherine Cosme, nommée aux Magritte pour Les Amoureuses
Au gré du temps de Dominique Loreau
Ce qui échappe de Ely Chevillot
Rhythm & Intervals de Comes Chahbazian
La chambre vide, film de Jasna Krajinovic<br />
Marie-France Collard analyse Bruxelles-Kigali
Paul Meyer, novembre 1993