Cinergie.be

Bouli Lanners et Les Premiers les Derniers consacrés par les Magritte du Cinéma belge

Publié le 06/02/2017 / Catégorie: Brève archivée

Avec 5 prix dont Meilleur Film et Meilleur réalisateur, le cinéaste fait le plein aux Magritte avec son quatrième long métrage, comme il l'avait déjà fait en 2012 avec Les Géants

Bouli Lanners et Les Premiers les Derniers consacrés par les Magritte du Cinéma belge

Bouli Lanners a donc remporté samedi soir les deux statuettes tant convoitées de Meilleur Film et Meilleur Réalisateur pour son quatrième long métrage, Les Premiers les Derniers. Le film a également été primé pour ses décors et ses costumes, et le second rôle masculin (David Murgia). C'est le troisième Magritte du Meilleur film pour Versus Production (sur 7 éditions), après ceux reçus en 2012 pour Les Géants et en 2013 pour A perdre la raison de Joachim Lafosse. Les deux producteurs, Jacques-Henri et Olivier Bronckart, ont d'ailleurs mentionné sur scène leur autre film en lice cette année, L'Economie du Couple de Joachim Lafosse, nommé quatre fois, mais non récompensé, malgré une belle carrière critique et publique.

On se souviendra également que l'annonce des nominations de ces 7ème Magritte du Cinéma avait été marquée par un double constat: l'absence de nomination pour La Fille Inconnue des frères Dardenne, et la large représentation des premiers films. Ceux-ci ont remporté un certain nombre de prix, venant mettre en valeur les jeunes talents du cinéma belge.

Keeper de Guillaume Senez s'est vu décerner le Magritte du Meilleur premier film, ainsi que celui de la Meilleure actrice dans un second rôle pour Catherine Salée, et celui du Meilleur montage. De son côté Je me tue à le dire s'est vu décerner deux statuettes de prestige: celle du Meilleur scénario pour Xavier Seron, et celle du Meilleur acteur pour Jean-Jacques Rausin. On notera que Xavier Seron a également reçu le Magritte du Meilleur court métrage de fiction pour Le Plombier, co-réalisé avec Méryl Fortunat-Rossi. Enfin, Parasol de Valéry Rosier a reçu le Magritte de la Meilleure image et de la Meilleure musique.

Chez les actrices, inattendu ex-aequo entre Astrid Whettnall pour La Route d'Istanbul, et Virginie Efira pour Victoria, tandis que chez les espoirs, ce sont Salomé Richard et Yoann Blanc qui ont été primés pour Baden Baden et Un homme à la mer.

Pour la deuxième fois, c'est un film d'animation qui remporte le Magritte du Meilleur film étranger en coproduction, La Tortue Rouge de Michael Dudok de Wit, coproduit par Belvision. Quant au Magritte du Meilleur film flamand, la surprise est venue de Belgica de Felix Van Groeningen, alors que beaucoup attendait Black d'Adil El Arbi et Bilall Fallah.


Palmarès

Magritte du Meilleur Film

« Les Premiers les Derniers » de Bouli Lanners, produit par Jacques-Henri et Olivier Bronckart 
(Versus production)

Magritte du Meilleur Premier Film 

« Keeper » de Guillaume Senez (Iota production)

Magritte du Meilleur Réalisateur

Bouli Lanners pour « Les Premiers les Derniers »

Magritte du Meilleur Film Flamand

« Belgica » de Felix van Groeningen, produit par Dirk Impens (Menuet)

Magritte du Meilleur Film en Coproduction

« La Tortue Rouge » de Michael Dudok de Wit, coproduit par Léon Perahia (Belvision)

Magritte du Meilleur Scénario Original ou Adaptation

Xavier Seron pour « Je me tue à le dire »

Magritte de la Meilleure Actrice

Astrid Whettnall pour « La Route d’Istanbul » ex-aequo

Virginie Efira pour « Victoria » ex-aequo

Magritte du Meilleur Acteur

Jean-Jacques Rausin pour « Je me tue à le dire »

Magritte de la Meilleure Actrice dans un Second Rôle

Catherine Salée dans « Keeper »

Magritte du Meilleur Acteur dans un Second Rôle

David Murgia dans « Les Premiers les Derniers » 

Magritte du Meilleur Espoir Féminin

Salomé Richard dans « Baden Baden »

Magritte du Meilleur Espoir Masculin

Yoann Blanc dans « Un homme à la mer »

Magritte de la Meilleure Image

Olivier Boonjing  pour « Parasol »

Magritte du Meilleur Son

« La Tortue Rouge » : Matthieu Michaux

Magritte des Meilleurs Décors

« Les Premiers les Derniers » : Paul Rouschop

Magritte des Meilleurs Costumes

« Les Premiers les Derniers » : Elise Ancion 

Magritte de la meilleure musique originale

« Parasol » : Cyrille de Haes et Manuel Roland

Magritte du meilleur montage

« Keeper » : Julie Brenta

Magritte du Meilleur Court Métrage d’Animation

« Pornography » d’Eric Ledune, produit par Eric Ledune (Got ! Oh my got)

Magritte du Meilleur Court Métrage de Fiction

« Le Plombier » de Méryl Fortunat-Rossi et Xavier Seron, produit par Julie Esparbes et Anthony 
Rey (Hélicotronc)

Magritte du Meilleur Documentaire

« En bataille, portrait d’une directrice de prison » d’Eve Duchemin, produit Annabella Nezri (Kwassa Films)