Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
01/12/2005
 

Bye Bye Caravane de Mathias Desmarres

Bye bye caravaneUne mère de famille et ses deux filles quittent la caravane qu’elles occupaient dans un camping dit "résidentiel" pour emménager dans une habitation sociale. Incontestablement un mieux par rapport à leur habitat précaire et inconfortable. Malgré tout, s'installe l'angoisse de l'inconnu. Et si ce qu'on allait trouver était moins bien que ce qu'on a. Heureusement, leur voisin et meilleur ami est là pour les rassurer, pour les aider. Et il part aussi...

Mathias Desmarres brosse le portrait attachant de cette famille atypique sans chercher la facilité. Il traite le sujet sans aucun misérabilisme, n'aborde pas la précarité comme un phénomène de foire. Loin des clichés, il pose sur ses personnages un regard fait de tendresse et de pudeur. Ce qui l'intéresse, c'est leur humanité. Et c'est ce qui passe, ce qui touche, avec de très belles images, comme celle de cette dame un peu forte qui s'endort dans le divan au milieu de ses deux gamines qu'elle écraserait presque de sa masse mais qu'elle protège en même temps à la manière d'une poule blottissant ses poussins sous ses ailes. C'est sans doute cette qualité de regard qui a valu à Bye Bye Caravane, le prix du meilleur documentaire. Ce film chaleureux méritait bien d'être distingué.

commentaires propulsé par Disqus