Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
 

Le marqueur de Marker

Mort au mois de juillet 2012, à 91 ans, Chris Marker est un écrivain, illustrateur, traducteur, photographe, essayiste, critique, poète, producteur et réalisateur de nombreux films.

Assistant d'Alain Resnais sur Nuit et brouillard (1956), Chris Marker, habitué de la petite salle de la Cinémathèque royale de Belgique, réalise, en 1962, un film de vingt-huit minutes d'images fixes accompagnées d'un commentaire en voix off, La Jetée.

La Jetée est un film expérimental de science-fiction apocalyptique (présenté comme un photo-roman) dans lequel les cinéphiles bruxellois ont pu reconnaître Jacques Ledoux, fondateur avec André Thirifays de la Cinémathèque.

En 1968, avec Jean-Luc Godard et Alain Resnais, il signe des films collectifs, baptisés des ciné-tracts, tournés en 16mm et destinés à montrer, à la façon des films d'actualité, ce qui se passe en France à un moment où les images de l'ORTF ne diffusent pas les événements de mai 68 (ce qui donnera lieux à une grève mémorable et un changement de cap). Développer, monter et diffuser ces petits films, ramène Chris Marker à Bruxelles, à l'IAD (à l’époque, à l’avenue de Tervuren) où il enseigne la pratique du cinéma aux étudiants contestataires.

Monteur, comme son ami Resnais, Chris Marker mélange dans Sans Soleil, l'un de ses grands films, documentaire, extraits de films de fiction, images d'archives dans une non-linéarité narrative. Il réalise des films-essais, comme à la même époque Jean-Luc Godard et Jean Rouch. Sans Soleil est l'histoire fragmentée d'une femme inconnue qui lit et commente les lettres qu'elle reçoit d'un ami cameraman free-lance qui déambule d'un territoire à l'autre, d'une ville à l'autre. Les images défilent et le spectateur se demande, de l'obscurité à la lumière, quel est leur statut.

Pour Cinéma de notre temps, il réalise un portrait d'Andreï Tarkovski intitulé Une journée d'Andreï Arsenevitch.

Avec le support numérique qui se déploie à la fin du siècle précédent, Marker décide de jouer dans Level 5 (1996) avec les nombreuses possibilités du multimédias.

En 2004, il réalise Chats perchés, un 50 minutes, avec une création graphique autour d'un chat dans Paris.

commentaires propulsé par Disqus