Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
01/09/2004
Mots-clés : critique de cinéma,
 

Mira de Fons Rademakers

 Réalisé en 1971, à l'occasion du centenaire de l'écrivain Stijn Streuvels, Mira est l'adaptation de l'un de ses romans ("Le Déclin du Waterhoek") publié en 1927 et qui fut l'objet d'un énorme scandale à l'époque. Le film conte les transformations, dans les années vingt du XXième siècle, de Waterhoek, un village situé le long de l'Escaut. Un pont enjambant le fleuve est en projet. En brisant l'isolement dont les habitants jouissent, ce pont présenté comme le sommet du progrès, les relie au monde. Un monde qui représente l'inconnu, l'autre, l'étranger. La plupart des villageois s'opposent à la construction de l'ouvrage d'art. Deux clans s'affrontent : les conservateurs et les modernistes.
Le drame se noue lors d'un double meurtre commis par Lander (Jan Decleir). Celui-ci tombe amoureux de Mira, une jeune femme à la sensualité débordante qui contraste avec la rigidité dont font preuve les habitants du Waterhoek. Mira (interprétée par une éblouissante Willeke Van Ammelroy) et Lander se rencontrent et s'aiment. Mira se veut une femme libre dans une société vivant en vase clos, fondée sur des traditions immémoriales. Mira est l'élément humain qui sème la pagaille, l'élément matériel étant ce pont dont la symbolique n'échappe à personne.

commentaires propulsé par Disqus