Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
Webzine
mai 2008

Vidéo

Entrevue

Critique

Sortie DVD

Arrêt sur image

Dossier

Evénements

Film dessiné

Hommage

Publication

01/05/2008
 

Nord - Sud.Com de François Ducat

African love.com
Cameroun, capitale Yaoundé où ces dix dernières années l'usage d'Internet a connu un développement fulgurant. Les cybercafés se sont multipliés par centaines, et chacun de constater que la majeure partie de leur clientèle se compose de femmes qui viennent surfer sur le net en vue de rencontrer l'amour, autrement dit un mari européen.
Pour ces femmes, l'Europe est toujours vue comme un lieu paradisiaque où règnent opulence économique et sécurité sociale mais aussi où l'acte d'aimer emprunte un discours amoureux dont les hommes camerounais semblent ignorer la tendre affection.
Bien sûr, cette vision idyllique se trouve quelque peu malmenée par les propositions essentiellement sexuelles qui abondent dans ce type de réseaux de rencontres. Du voyeurisme par webcam interposée aux traquenards de la prostitution et de l'esclavage sexuel qui parfois attendent ces femmes en Europe, les exemples ne manquent pas pour que surgissent, derrière les mots doux, les sombres contours d'un enfer bien réel.
Et pourtant l'amour reste le plus fort et ces femmes continuent de rêver leur avenir sentimental à partir d'un homme européen, véritable manne financière pour leur famille élargie mais aussi compagnon, ami, amant, complice d'une situation difficile aux problèmes parfois insolubles. 

Nord-Sud.Com, le film documentaire de François Ducat, rend compte de cette situation avec beaucoup d'intelligence, de savoir-faire et parfois de sensibilité. Dès le début, nous sommes dans ces lieux de nouvelle communication avec ces femmes qui cherchent, via le net, à rencontrer l'âme sœur mais aussi la délivrance, l'évasion, l'autre monde. De portraits en interviews, François Ducat brosse avec justesse ce qui se passe dans ces cybercafés et trouve progressivement les personnages de son film en suivant le devenir de quelques couples mixtes.
Avec beaucoup de finesse, il quitte progressivement la scène large d'un constat sociologique pour nous donner à vivre la joie comme le tragique que ces histoires d'amour et d'argent entraînent. Et comme le film trouve la singularité de son propos, on s'attache à cette femme camerounaise qui, épousant un Belge, se retrouve séparée de ses enfants et cherche un équilibre bien aléatoire dans le mariage de deux mondes. On partage toute la difficulté affective de cet homme français handicapé qui, ayant épousé une femme du Cameroun, se retrouve en conflit avec ses fils et vit mal ce déchirement permanent.
Pourtant si Nord-Sud.Com situe bien les problèmes que ces rencontres entraînent et trouve une écriture efficace en filmant au plus près la vie de ces hommes et de ces femmes minés d'être séparés de ce qu'ils sont, quelques facilités émotionnelles dans la réalisation viennent comme trahir l'enjeu du film. Ainsi, ces lettres croisées entre une mère en Belgique et ses filles restées au Cameroun donnent lieu à une douleur filmée qui dérange. Ainsi, un commentaire par trop objectif masque le «je» du film et pose le cinéaste dans une position qui exclut l'empathie du spectateur.
Au-delà de ces critiques qui situent toute la difficulté d'être partie prenante de ces conflits affectifs qui ne peuvent laisser indifférent, Nord-Sud.Com a définitivement la qualité de nous confronter à cette incroyable conjugaison de l'acte d'aimer qui, sautant les barrières internationales, nous dit très simplement qu'il est des amours comme des mondes, une pluralité d'aventures que notre seule compréhension de l'Amour ne saurait enfermer. 

Découvrez "Nord-Sud.com" en VOD sur UniversCiné.be

commentaires propulsé par Disqus