Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
01/08/2000
 

Gérard Preszow

Gerard Preszow

Né en 1954, à Bruxelles, Gérard Preszow ressent très jeune, par goût de la littérature, le désir de devenir écrivain. C'est tout naturellement qu'il devient licencié-agrégé en philologie romane à l'ULB et dirige Revue et Corrigée, une revue littéraire qui publie de nombreux textes dont ceux de William Cliff et d'Eugène Savitskaya. Passionné par l'art brut il devient responsable de la galerie Art en marge. Ses premiers pas dans le cinéma il les opère à Visions, la revue de cinéma dirigée par Philippe Reynaert où il tient la chronique des films sur l'art tout en publiant divers recueils de textes : Bruxelles, lieu commun, Art en marge, An un, L'Art brut et après, Un objet, rien qu'un objet, et pourtant. 

Il collabore au Portrait du peintre dans son atelier, un film que Boris Lehman réalise sur Arié Mandelbaum. Puis à Muet comme une carpe qui lui refile le virus du cinéma.

En 1990, il réalise La Dernière image, un film sur la déportation des juifs de Belgique. " Une descente chez les fantômes " explique-t-il, né d'une exposition consacrée autour de L'Instruction, la pièce de Peter Weiss. Suit, un ans plus tard, On a perdu le Nord, une vidéo sur la région picarde. La mort de Stéphane Mandelbaum, voisin et ami l'affecte profondément. Il lui consacre un film : La Sainteté Stéphane (1961-1986).

En 1997, il réalise William Cliff, poète, un film dans lequel la parole est mise en scène puisque Cliff lit ses propres textes ainsi que ceux de son ami Conrad Detrez. A l'école de la Providence, son premier long métrage, est consacré à l'enseignement professionnel et technique en milieu urbain dans un établissement qui a fait l'actualité de la presse l'an dernier. Le film tourné en DV-Cam permet au réalisateur de conjuguer parole et image grâce à cette caméra qu'on manipule comme un stylo.

Actuellement, Gérard Preszow prépare Les Lois de l'hospitalité, un film qui sera consacré aux étrangers qui, choisissant un territoire d'élection seront soit expulsés, soit acceptés. Pourquoi ?

commentaires propulsé par Disqus