Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
12/10/2009
 

Jacques Doillon pour stage d'acteurs

APPEL A CANDIDATURES

Stage d’acteur par Jacques Doillon
du lundi 14 décembre au dimanche 20 décembre inclus 

But du stage

(Jouvet s’interrogeant sur la question de ce qu’il enseignait au Conservatoire répondait « –Rien. ».
Évidemment il enseignait une manière de faire. Et bien plus.)

Résumons:

Se dire :
On sait l’insuffisance d’un texte joliment joué. Voir l’acteur, pas seulement comme passeur de texte, mais bien plutôt comme un interprète qui donne un sens nouveau, singulier à une scène qu’idéalement « personne encore n’aurait trouvé avant lui ».

Et aussi :
Ce stage ne peut tourner qu’autour de la question de l’interprétation et donc en travaillant sur des scènes à 3 ou 4 personnages, voir comment et où l'on arrive différemment- avec chaque trio ou quatuor du groupe. Par quels chemins, de liberté et de fantaisie, l'on finit par débusquer « une » (autre) vérité à ce personnage, à cette scène.

Et encore : (Comment) y croire ( ?)
Comme personne, spectateur, cinéaste, je veux croire dans ce que je vois, dans la vérité de ce que je vois, dans le sens (de vie) que prennent les mots, les sentiments des personnages. Et seul l’acteur peut me donner cette foi. Foi en ce qu’il dit, foi en ce qu’il éprouve. Et je n’écris pas mes films pour les entendre jouer comme je les ai vaguement imaginés en les écrivant. (Car «le texte écrit et lu n’a pas de valeur dramatique ».) Je les écris dans l’attente de l’acteur, pour ce qu’il va tricoter avec, pour ce que l’on va y trouver ensemble. Sinon il suffirait de lire des partitions pour entendre la musique. Si l’acteur n’a pas cette croyance, comment le croire ? Comment croire dans la scène qu’il joue ?

Croire, foi… et oui, le « spirituel » est gentiment convoqué.

Et donc un stage pour :
Ne pas vouloir trouver des règles du jeu. S’amuser à errer, tâtonner, et puis avancer (tout de même) vers un peu de lumière.
Et enfin savoir qu’entre les films, le temps est long et lent, qu’il y va de mon plaisir et salut réunis de continuer à m’amuser à travailler avec des acteurs sur des scènes choisies et aimées (de Tchekhov à Cassavetes, de Bergman à Woody Allen, etc.). Ce bonheur égoïste, le faire partager.

En pratique : 
- le stage s’adresse autant à des acteurs dont c’est le métier, qu’à des acteurs amateurs (A tous ceux qui veulent exprimer, libérer leur sensibilité en prenant à leur compte les sentiments à jouer).
- Le stage accueille (à Bruxelles) une douzaine de participants et dure 7 jours, du lundi 14 décembre au dimanche 20 décembre inclus, de 10 heures à 19 heures. Le lieu en sera donné fin octobre.
- Un second stage pour d’autres participants est prévu en janvier 2010. Les dates exactes sont à déterminer.
- Une lettre « de motivation », accompagnée d’un CV et d’une photo, est souhaitée. Envoyer une candidature avant le 25 octobre à l’adresse de Rémy Grailet 25 rue du couloir 1050 Ixelles.
- Les 6,7,8 novembre des rencontres doublées d'essais filmés seront organisées par Rémy Grailet et Amélie van Elmbt qui assisteront Jacques durant le stage. Dans la mesure du possible celui-ci assistera aux rencontres.
- Le stage, ne bénéficiant d’aucune aide ou subvention, est proposé au prix de 500 euros.

Des précisions complémentaires peuvent être demandées sur stage.doillon@gmail.com

cinergie/bande_annonce.wmv

commentaires propulsé par Disqus