Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
Webzine
mai 2008

Vidéo

Entrevue

Critique

Sortie DVD

Arrêt sur image

Dossier

Evénements

Film dessiné

Hommage

Publication

01/05/2008
 

Les 40 bougies de La Quinzaine des réalisateurs à Cannes 2008

Les 40 bougies de La Quinzaine des réalisateurs à Cannes 2008

Lors des états généraux du cinéma organisés à Suresnes, en mai 68, la SRF (Société des réalisateurs de film) décide de lancer l’année suivante (le Festival International de Cannes vient d’être interrompu par Godard, Truffaut, Polanski, Saura, etc.) une contre-manifestation vis-à-vis d’un Festival à la sélection devenue obsolète. Il faut savoir que les films étaient sélectionnés avec jalousie par le gouvernement de chaque pays participant au Festival. Il faut imaginer (c’est difficile en 2008) que les films de l’URSS étaient de la pure propagande. Quant à la Chine, leurs films sur les filles soldats de la révolution, avaient l’avantage de faire mourir de rire le public.

Avec la Quinzaine des réalisateurs (premier épisode en mai 1969), il s’agissait de promouvoir les films d’auteurs ou indépendants « gratuitement, sans palmarès et sans censure ». On va y découvrir Francesca de Manoel de Oliveira, Milestones de Robert Kramer, Le voyage des comédiens de Théo Angelopoulos, Mean Streets de Martin Scorsese, La Promesse de Jean-Pierre et Luc Dardenne et tant d’autres cinéastes qui, tels Scorsese ou les frères Dardenne vont obtenir la Palme d’Or.

En 1988, le vingtième anniversaire de la Quinzaine des Réalisateurs est célébré par les réalisateurs qui, depuis les débuts, ont été sélectionnés et sont venus présenter leurs films à Cannes. On vous présente 18 photos à l’entrée de l’ancien Palais (avant sa destruction).


Votre serviteur photographie ce moment historique à l’aide de son Leica R4S avec un objectif Anguilon 21mm.

commentaires propulsé par Disqus