Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
Webzine
Avril 2016

Belle de Nuit : Grisélidis Réal, autoportraits de Marie-Eve de Grave

Lezarts Urbains, vitrine du Hip Hop BXL

Chloé Alliez, lauréate du Prix Cinergie à Anima

Caïds de François Troukens

Nina de Emmanuel Elliah et Maria Körkel

Eurovillage de François Pirot - En salles le 13/04

et également

 

LEZARTS URBAINS, un festival BXL

I said a hip hop, the hippie, the hippie, to the hip, hip hop, and you don't stop, a rock it

Du 16 au 29 avril 2016 aura lieu la troisième édition du Festival Lezarts Urbains. Cette année, le festival sera organisé autour de l'écriture urbaine sous toutes ses formes. Au programme : concerts rap & slam, cinéma & rencontres hip hop. LEZARTS URBAINS, c'est une association active dans le champ socio-artistique des cultures urbaines, surtout le hip hop, en Fédération Wallonie-Bruxelles.

LEZARTS URBAINS, c'est un festival mais c'est aussi :

- un ACCOMPAGNEMENT d'artistes, des résidences, des ateliers d'initiation et d'expression, des productions,

- un CENTRE DE DOC'

 LE FESTIVAL

Arnaud Deleu : Pendant toute l'année, on organise des événements ponctuels dans toutes les disciplines : on fait des soirées slam, des soirées rap, des soirées de projections, des visites guidées graffitis, etc. Mais, il y a trois ans, on a décidé de grouper toutes ces activités pour montrer l'aspect collectif de Lezarts Urbains car on voulait être représentatifs du hip hop.
Cette année, le festival sera plus court que ceux des années précédentes, mais condensé sur une thématique : celle de l'écriture dans son ensemble (slam, rap, cinéma) et il y a aussi tous les moments réflexifs sur les ateliers d'écriture. Alain Lapiower fera une soirée sur l'interculturalité dans le hip hop intitulée "Hip Hop Mind" car il y a eu beaucoup d'évolutions.

Cinergie : L'écriture cinématographique, c'est quoi ?
Catherine WielantCatherine Wielant : C'est la première fois qu'on fait un focus sur l'écriture cinématographique dans notre festival. Cela est dû à l'opportunité qu'on a eue d'inviter un réalisateur français. Deux journalistes (dont Nicolas Venancio) au départ qui se sont mis à réaliser des documentaires hip hop et des fictions hip hop. Ils viennent de sortir un dernier film : Hell Train qu'on trouvait intéressant de montrer pendant le festival. La réalisation des clips de rap est vraiment prolifique : il y a le bon et le moins bon, ceux qui ont les moyens de travailler et ceux qui n'en ont pas. On a voulu que ce réalisateur rencontre les réalisateurs des clips peut-être pour tirer l'écriture vers le haut, pour que les réalisateurs de clips se rencontrent, discutent ensemble, ce qui n'est pas fréquent.

Cinergie : C'est quoi un réalisateur de films hip hop ?
A. D. : Nicolas Venancio n'est pas un réalisateur de clips, mais il a réalisé la dernière websérie Hell Train, des épisodes de 4 à 7 minutes, qui pourraient être comparés à un clip. Il développe une thématique qui est similaire pendant l'ensemble du processus, c'est l'univers de l'enfer de Dante qu'il a mis en parallèle avec l'enfer de vivre dans la ville de New York. On peut parler de hip hop car les intervenants viennent du hip hop, les productions qui sont derrière viennent également du hip hop et l'univers est hip hop, un univers musical très fort, visuellement et vestimentairement intéressant. Tous les éléments du hip hop sont mis ensemble dans cette websérie.

C. W. : Autre composante hip hop c'est que tout cela a été filmé dans la ville. On est dans le terreau de l'urbanité, ce qui donne un autre axe aux trois soirées qu'on fait : c'est la ville. Nicolas Venancio va également faire une conférence sur comment filmer la ville en partant de New York pour atterrir à Bruxelles : Comment est-ce que des réalisateurs voient leur ville ? C'est le thème qui traverse également la soirée de projection de Hell Train où on a choisi quelques clips de rap belge qui représentent la ville de Bruxelles. Il y a aura plusieurs clips avec leurs réalisateurs et Alain sera là pour analyser le contenu de ces clips. La ville est donc une des composantes importantes de cette écriture cinématographique spécifique. Certains tournent leurs clips dans le monde rural, mais cela reste une exception.

Pour le programme complet: LEZARTS URBAINS

commentaires propulsé par Disqus