Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
01/06/2002
Mots-clés : publication,
 

8 minutes 19 secondes d' Alexandre Wajnberg,

 Alexandre Wajnberg, qui est licencié en Sciences chimiques de L'ULB, a découvert le cinéma grâce à son frère Marc-Henri Wajnberg qui, lui, a fait l'INSAS. On a pu les découvrir tous les deux poursuivant de jeunes vierges dans Mama Dracula de Boris Sulzinger (1980). Auparavant, ayant contacté le virus du cinéma, il avait réalisé un très beau documentaire sur la naissance sans violence : Heureux comme un bébé dans l'eau (1977), qui fut suivi six ans plus tard de Doucement maman travaille, un film sur l'accouchement. Il s'est ensuite orienté vers des documentaires scientifiques (la Planète des ombres, De Mercator aux satellites, etc.) ; mais son apport pour votre serviteur et pour bien d'autres auditeurs est, aussi et surtout, de faire comprendre aux béotiens scientifiques que nous sommes les phénomènes les plus complexes qui gouvernent l'univers. À l'écouter mettre en scène les éruptions solaires, on devient un peu plus savant.
Il vient de publier, avec cet humour qui ne le quitte jamais, 8 minutes 19 secondes, perles d'étoiles, un poème scientifique qui devrait en ravir plus d'un. Pourquoi ce titre ? Laissons la parole à l'auteur : « Les photons ont quitté l'école il y a 8 minutes 19 secondes. Toujours. Impossible de faire plus court puisque 300 000 km à la seconde est la vitesse indépassable de la lumière dans « le vide ». L'image qui se présente à moi vient donc de l'interaction du réel avec un événement qui s'est réalisé toujours-déjà il y a au moins 8 minutes 19 secondes. Et ma « vision du monde présent » a toujours 8'19 '' de retard au moins sur le présent solaire. » Voilà qui devrait rendre plus modestes les fétichistes de la télé en direct ! Bref, cinéphiles et cinéastes, précipitez-vous sur ce petit livre qui, en vous emmenant ailleurs, vous fait découvrir votre présent.

8 minutes 19 secondes d' Alexandre Wajnberg, Ed. Les Impressions nouvelles.

www.lespierides.com/in

commentaires propulsé par Disqus