Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
13/07/2006
 

Alice ou la vie en noir et blanc

Illustration de Gwendoline Clossais

Alice se trouve prostrée dans un coin. Comme une chenille dans un cocon dans l’attente d’une métamorphose à venir. Mais les choses ne sont pas aussi simples. Face à des parents débordés par leurs boulots respectifs et au manque d’une véritable attention qu’ils pourraient lui porter, face à leur couple proche de la faillite et à l’infidélité de sa mère, elle tente de se trouver. Mais l’affection lui manque, l’envie de grandir tout autant. Alors elle se camisole, cache ses tartines du matin dans le tiroir de la table de cuisine, vomit ses repas, trahit les apparences et s’engouffre dans une anorexie comme on crie au secours une première fois. Le plus fort possible. Certainement pour être entendue et être accompagnée au-delà de l’adolescence, des moqueries des gosses de sa classe. Même sa meilleure amie ne lui suffit pas pour pouvoir trouver la force et garder suffisamment d’énergie pour passer à autre chose et grandir.

Elle sait à la fois que c’est elle qui tient les rennes de sa volonté. Qu’à un moment donné, elle succombera ou prendra les couleurs qui lui font défaut.

Thierry Zamparutti et Gwendoline Clossais
commentaires propulsé par Disqus