Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
01/04/2008
 

Elegia del volo de Fabio Tanzarella

Elegia del volo

elegia del voloPortrait poétique et cassavetien en diable (car pris sur le vif et improvisé) d’un couple d’artistes géorgiens résidant en Belgique, Elegia del Volo prend pour fil conducteur un repas entre amis dans l’atelier de Merab et Keti. Afin d’accueillir dignement l’équipe technique, Merab a vidé les lieux et exposé tous les effets, tableaux, œuvres d’art à l’extérieur, les exposant à la pluie. S’ensuit une scène d’engueulade homérique entre Merab et Dominique, la propriétaire. 

Entre documentaire et mise en scène, Fabio Tanzarella nous fait entrer par la petite porte dans un monde où réalité et imaginaire s’entrecroisent. Avec des chants improvisés et du vin à volonté, les invités au repas évoquent, avec tendresse, l’amitié, l’amour, les chers disparus. Les images sont prises sur le vif, mais empreintes du lyrisme qui rappelle à Merab sa Géorgie natale.

elegia del volo

Le cinéaste nous invite dans un monde à la lisière de l’imaginaire, loin d’une Belgique où nos deux émigrés stagnent et perdent leurs illusions pour nous emmener à travers une méditation poétique sur l’amour, la mort et l’art dans le petit monde de Merab et Keti.

L’envol de l’esprit hors de la médiocrité, vers l’imaginaire le plus improbable.

commentaires propulsé par Disqus