Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
Webzine
juillet-août 2007

Vidéo

Entrevue

Critique

Sortie DVD

Arrêt sur image

Film dessiné

Métiers

Publication

Tournage

13/07/2007
Mots-clés : théorie du cinéma
 

Exercice et techniques du scénario selon La Fémis

La Fémis, célèbre école de cinéma parisienne, a décidé d’éditer une série d’ouvrages abordant différentes disciplines du 7ème art. Vendus à prix réduits, ces syllabus améliorés développent entre autres métiers, celui d’assistant réalisateur, de script-girl, de scénariste, mais également la pratique du montage, la mise en scène, ou encore les techniques de prises de vue. Cette collection, rédigée dans un langage didactique, permet à tout un chacun de profiter de l'enseignement de qualité que dispense La Fémis.

Il nous est apparu intéressant de mettre l’accent sur deux publications en particulier : Exercice du scénario et Techniques du scénario. La raison en est simple : ici, à l’inverse de La Fémis, aucune de nos écoles de cinéma n’a, jusqu’à présent, jugé utile d’enseigner cette matière dans une section à part entière. En effet, l’apprentissage du scénario fait toujours partie du « package réalisation ». La lecture de ces deux ouvrages ne manquera pas de rappeler qu’il s’agit pourtant de deux disciplines bien différentes et que les amalgames ne sont pas toujours souhaitables.

Exercice du scénario, dont Jean-Claude Carrière et Pascal Bonitzer ont chacun rédigé une partie, aborde la discipline d’un point de vue extérieur et pragmatique. Dans les deux premiers chapitres, « Pratique du scénario » et « Travail d’école », Jean-Claude Carrière expose de manière concrète la dimension économique qui entoure le scénario et son auteur. Dans un langage simple et amusé mais non moins pertinent, il livre son opinion sur le métier, sur les qualités que doit avoir tout bon scénariste, le tout étant agrémenté d’observations et de conseils judicieux. Le second chapitre est, quant à lui, consacré à une réflexion sur l’enseignement du scénario dans les écoles de cinéma et sur une série d’exercices à effectuer seul ou à plusieurs car « l’imagination est un muscle qu’il s’agit d’entraîner ». La troisième partie, rédigée par Pascal Bonitzer et intitulée « Problème du scénario », se présente davantage comme une introduction aux principales théories qui entourent l’écriture. Plus technique, ce dernier chapitre complète habilement les deux précédents. Bonitzer y développe, dans un langage clair, ce qui devrait être les premières questions d’ordre technique que tout jeune scénariste serait en droit de se poser à l’égard de son outil de travail.

En revanche, Techniques du scénario de Pierre Jenn, fait partie de la catégorie supérieure. Si Exercice du scénario pouvait encore être lu sur un banc entre deux trams, celui-ci réclamera une chaise, un bureau et pourquoi pas un bic et une feuille… Un peu plus conséquent que le premier, cet ouvrage rassemble et développe l’ensemble des règles régissant l’écriture du scénario. Très complet, Pierre Jenn ne manque jamais d’illustrer son propos en associant étroitement théorie et pratique ; c’est ainsi que sont décortiqués classiques du cinéma (Certains l’aiment chaud, Sunset Boulevard, Chinatown ou encore Star Wars) et classiques de la littérature et du théâtre ( Le tartuffe, Horace, Le Cid, Phèdre, etc.).

Paradoxalement, c’est peut-être ce qui déforce un peu le livre de Pierre Jenn. En effet, même si l’idéal serait de connaître ces classiques, rares sont pourtant ceux qui peuvent se vanter d’avoir lu les quatre derniers ouvrages cités, surtout dans la population étudiante… Les analyses ne facilitent donc pas toujours les choses, embrouillant parfois l’esprit du lecteur. Néanmoins, Techniques du scénario demeure un travail de synthèse quasiment capital pour tous ceux qui souhaitent s’adonner à l’écriture scénaristique. Pour ce public d’avertis, la compréhension et l’assimilation de ces quelques règles s’avèrera fructueuse lorsque, par la suite, conformément à la dernière règle, il s’agira de les « oublier »…

 

commentaires propulsé par Disqus