Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
Webzine
juin 2009
02/06/2009
 

La Balançoire de Christophe Hermans


Illustration de Gwendoline Clossais

Une séparation, c’est toujours compliqué à vivre, surtout pour un gosse de quelques années qui comprend à la fois beaucoup de choses et rien du tout. Baladé entre un père-copain, d’apparence un peu olé-olé et une mère plus « raisonnable », il cherche une place, nourri par l’espoir de retrouver l’esprit de famille qui lui manque.
L’échange de l’enfant entre son père et sa mère se fait sur une aire d’autoroute comme on s’échange des marchandises. Une station-service avec des camions partout. Alors qu’on suit la complicité enfantine père-fils, la mère arrive comme un cheveu sur la soupe. C’est toujours ainsi… Celui qui arrive le dernier interrompt les instants partagés avec l’autre et laisse supposer, à tort ou à raison, que l’ambiance va changer, voire s’échauffer.
Dans tout ce contexte, Ludovic promène sa balançoire comme le symbole d’un « chez nous » encore possible. Deux cordes et une petite planche en bois pour y balancer ses pieds ou se faire pousser par l’un ou l’autre prennent bien peu de place dans la vie mais en disent beaucoup.
Vous avez déjà remarqué comme le réglage d’une balançoire est fin et délicat pour garder un élan bien rectiligne.
Un peu trop de corde à gauche, un peu trop de poids à droite et c’est terminé, ça devient n’importe quoi.

Thierry Zamparutti et Gwendoline Clossais
commentaires propulsé par Disqus