Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
Webzine
mars 2008
03/03/2008
 

Le Pont de Vincent Bierrewaerts

Un homme et son fiston vivent au sommet d’un pic escarpé. Le seul accès au monde extérieur se fait par un pont, mais celui-ci est détruit depuis des lustres. Le père a veillé à tenir son fils éloigné des réalités du monde des hommes. Pourtant, en bas de la falaise, l’humanité suit son cours sous le regard émerveillé du petit garçon. Coupés du reste du monde, le père et son fils vivent une vie tranquille, de plus en plus monotone au fil des ans, pour le gamin qui grandit. Jusqu’au jour où…
À Cinergie, il y a parfois des films qui divisent complètement la rédaction et Le Pont en fait partie.  
Si l’animation, agréable et très maîtrisée est un régal pour les yeux, la rédaction fut divisée par la morale du film de Vincent Bierrewaerts. Sans en dévoiler le dénouement, il est permis d’y voir un renoncement total par rapport à l’arrivée du petit garçon dans ce nouveau monde chaotique et les regrets qui s’ensuivent. Extrêmement cynique et animé d’un esprit aux idées vieillottes et éculées pour les uns, les autres pourront peut-être y voir une dénonciation extrêmement virulente et réaliste de notre monde moderne. Se couper du monde lorsque l’on est confronté à ses aléas : est-ce là la solution prônée par Vincent Bierrewaerts ?
Le Pont aura au moins le mérite d’être une bête de festival et une rareté dans nos contrées : un film belge avec un point de vue assumé qui, sous le prétexte du divertissement en forme de conte de fée, provoque un véritable débat. C’est assez rare pour le souligner. À vous de vous faire votre propre opinion…
commentaires propulsé par Disqus