Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
30/09/2013
 

Pour vous servir de Christophe Clin

Décoiffant

image du filmVoilà un premier film comme on aimerait en voir davantage : ambitieux, osé et vachement bien fait ! Christophe Clin relève, avec honneur, le défi de se lancer dans l'écriture, puis la réalisation, de ce scénario échevelé mêlant l'absurde à l'humour et le fantastique au surréalisme à la belge. Pas évident, surtout pour un jeune réalisateur, de tenir en place ce maelström mené tambour battant. Cela part dans tous les sens sans respirer un instant. L'histoire ? Trop compliquée à raconter. Sachez juste qu'on y trouve, pêle-mêle, le trio classique de l'homme, de la femme et de l'amant, une étrange mallette au contenu mystérieux qui semble attirer tout le monde, un chevalier teutonique serviable, mais quelque peu brutal, des taxis fort encombrés et des hôtels un peu trop fréquentés, un plateau de tournage, des références à Magritte… Il n'y manque qu'un raton-laveur. Le fil rouge, c'est la mallette, poursuivie à tout prix par son propriétaire qui l'a égarée dans un taxi et qui ne sait pas que d'autres sont sur sa trace. Malgré ce canevas plutôt basique à la logique fluctuante, le film reste cohérent et gagne même de son intérêt au fur et à mesure que le spectateur se rend compte que tout cela ne constitue qu'un amusant voyage dans un univers foldingo et se demande ce que l'on va encore lui inventer. Se jouant à plaisir des rebondissements et des récurrences Pour vous servir nous balade en prime dans un Bruxelles nocturne très coloré où le Bruxellois aime retrouver ses références. Le sujet est bien circonscrit et le rythme élégamment maîtrisé. Bref, cette comédie difficile à mettre en place fonctionne. Au-delà de la démonstration du savoir-faire technique, inhérente à un travail de fin d'études à l'INRACI, on y sent l'enthousiasme et le plaisir communicatifs qui sont la marque d'un cinéaste. Pour vous servir a été distingué au festival Festimages de Charleroi et au BIFFF 2013 où le jury de l'UPCB, sans beaucoup hésiter, lui a décerné le Prix de la presse, à l'unanimité. On lui souhaite encore une longue carrière ainsi qu'à son habile réalisateur.

commentaires propulsé par Disqus