Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
06/10/2006
 

Publication : L'Invention du scénario de Luc Delisse

Hormis dans les écoles de cinéma où il s'enseigne comme une technique et dans le milieu professionnel où il se vit comme une pratique, le travail d'un scénariste, à la base de tout (ou presque) film, reste souvent dans l'obscurité de l'archive, à la manière de l'esquisse du peintre. Premier danger, donc, de ne pas y accorder toute son importance dans l'élaboration d'une œuvre cinématographique, tout obscurci, oublié qu'il est derrière l'œuvre. A contrario, comme le scénario est un art de l'écrit, l'autre danger qui guette le scénariste en herbe est de se prendre pour un écrivain. Un danger qu'alimente l'importance croissante qui est accordée par les financiers à cette base de travail.
Abordés dans la continuité de la méthodologie qu'il met en place,  L'invention du scénario réfléchit  cette dualité du scénario. Scénariste mais aussi enseignant à la Sorbonne et à l'ULB, Luc Dellisse décortique dans une langue simple les différentes étapes de l'élaboration d'un scénario pour réaliser un ouvrage véritablement pédagogique.
"Petite grammaire scénaristique", comme il le définitif lui-même, le livre part d'un principe simple, "Prévoir, structurer, vérifier" pour suivre pas à pas chaque moment de l'écriture scénaristique, et questionner,  après l'explication de la technique - qui elle connaît des règles - ce travail artistique.
 Du désir de raconter une histoire à son écriture, qui dans le cas du scénario, ne doit jamais perdre du vue son but ultime, être dissoute, écrasée en quelque sorte par la mise en chair du tournage, nourri de nombreux exemples, n'hésitant pas à se répéter, riche de mises en gardes et de précautions, le livre procède par accumulation, pragmatique, développant peu à peu autour de la notion de récit tous les moyens pour construire un scénario. Pour le profane, l'élève ou l'amateur, il explique et éclaire les notions clés à la base de toute écriture dramatique, les examinant au moment où elles s'imposent dans l'élaboration d'un travail, qu'il envisage toujours dans son rapport avec les autres intervenants d'un film, et, plus globalement, dans son inscription dans un art de l'écrit.  
Véritable manuel du scénario, L'invention du scénario s'accompagne aussi d'un lexique, de nombreuses illustrations, d'un exemple de continuité dialoguée, d'une petite bibliographie. Clair, simple, logique, il aborde les différentes notions de l'art du récit, appliquées au cinéma, sans cesser de rappeler qu'au cinéma, un film naît d'un désir de montrer quelque chose, de raconter une histoire. Et si tester ce désir serait élaborer un scénario, on trouvera ici, justement, les moyens infaillibles de mettre ce désir à l'épreuve.

L’invention du scénario par Luc Delisse, éd. Les Impressions nouvelles,  coll. Réflexions faites, 16 euros

commentaires propulsé par Disqus