Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
01/11/2004
Mots-clés : critique de cinéma
 

Signes de vie d'Arnaud Demuynck

Il y a des moments où le dégoût de la vie s'installe et où on envisage le suicide. C'est ce qui arrive à une jeune femme dans le deuxième court métrage né de la collaboration entre Arnaud Demuynck et Cyril Viallon. Prête à sauter d'une falaise, cette femme reçoit, soudain, un élan brutal des éléments naturels qui l'invitent à la danse. Cette danse ne sera autre qu'une métaphore de renaissance, qu'un nouveau réveil, bref un signe de vie comme le suggère le titre.
Inspiré de Les Petits Riens, chorégraphie de Cyril Viallon, Signes de vie est une oeuvre d'animation qui pourrait figurer dans le catalogue d'installation-images d'une galerie d'Art contemporain. Véritable poème visuel, le film suggère tous les états d'esprit du personnage, exprimés à travers ses mouvements. La chorégraphie devient un écho du chagrin, du détachement et, enfin, de la redécouverte du plaisir. Ce voyage vers la célébration de la vie a été créé dans un style graphique dépouillé qui confère à l'animation une touche très élégante et légère, comme les dessins à l'encre de Chine.
Sélectionné à la Semaine de la Critique du dernier Festival de Cannes, Signes de vie a ensuite été présenté dans le cadre d'une vingtaine de festivals. Au Festival de Namur, il a remporté la Mention Spéciale de la Communauté Française de Belgique pour les courts métrages.

La trilogie chorégraphique

 

commentaires propulsé par Disqus