Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
01/10/2001
Mots-clés : critique de cinéma,
 

Bzz de Benoît Feroumont

 Un grand gagnant du Festival de Bruxelles 2000 est lui aussi fraîchement sorti de La Cambre. Dessinateur très talentueux, Benoît Feroumont sortait indéniablement du lot avec son Bzz, Grand Prix de la Communauté française de Belgique et de Canal+ Belgique.
Un vrai régal, du miel pour les abeilles et justement : les pots vidés sur la table attire une nuée d'insectes bourdonnants, surpris et paniqués de voir leur jeune hôte timide et rondouillard se transformer en maniaque de la tapette.
Sous l'apparente tendresse d'un doux rêveur, rien ne laissait présager pareille haine, viscérale et psychotique à l'égard des arrières, arrières petits enfants de la douce et courageuse Maya. C'est qu'il y a quelques années, une de ces virevoltante bestioles, qu'il aurait peut-être dû laisser s'exténuer sur le fil collant d'une araignée, coûta malencontreusement la vie de sa jolie maman. Quand le piège, comme la fenêtre, se referment, commence alors une véritable opération de vendetta. Sur un air d'opéra, un carnage total.
C'est la rubrique des mouches écrasées : dans les taches de sang sur les murs frémissent encore l'une ou l'autre miettes d'aile. Un spectacle terrifiant pour la dernière petite survivante enfermée vivante dans ce cimetière et déjà repérée. Mais à trimballer cet énorme prédateur entre les perspectives affolantes et tronquées de son espace agrandi, l'innocente mouchette un peu mauve le pousse hors de lui, ainsi que dans une grande envolée lyrique, par la fenêtre du énième étage… Si après les chansons de Serge Gainsbourg, Michel Polnareff, Dick Annegarn ou Thomas Fersen, la mouche continue à inspirer les poètes, c'est pour leur montrer l'araignée accrochée au plafond des hommes.

commentaires propulsé par Disqus