Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
 

Calamity de Maxime Feyers et Séverine De Streyker

Un couple de quinquagénaires, un peu à bout de souffle, découvre par surprise leur fils cadet au lit avec sa copine qu'il ne leur a jamais présentée. Celle-ci est une personne transgenre. Le choc est violent et les tensions familiales se feront de plus en plus dures au cours de cette journée particulière. Abordant de front la transphobie, les cinéastes condensent les réactions des parents et du frère aîné. Sans complaisance ni agressivité, les points de vue sur Cléo montre le voyeurisme, la sexualisation, les fantasmes que rencontrent systématiquement les trans' lors de leur parcours. Mais le ton s'avère plus ludique que victimaire, grâce à une mise en scène stylisée et des comédiens très justes, particulièrement Ingrid Heiderscheidt (prix d'interprétation féminine au dernier BSSF) et Jean-Michel Balthazar qui interprètent les parents. La violence transphobe n'est cependant pas évacuée et prend corps lors d'une scène d'abus sexuel étonnante et au final, libératrice. Face à cette femme hors-normes, le monde des parents semble s'écrouler. La subtilité du récit tient aussi dans ce qu'il dit sur la difficulté de communication, notamment celle du père, et surtout sur l’existence et la continuation d'un couple lorsque les enfants prennent le large et qu'il reste une vie à réinvente

commentaires propulsé par Disqus