Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
Webzine
septembre 2008
03/09/2008
Mots-clés : sortie en DVD,
 

Chacun son cinéma (édition collector)

DVD-Philes
 
Chacun son cinémaL’up-to-date de la nouvelle édition collector, offre 4 courts métrages supplémentaires sur l’ensemble proposé par 33 réalisateurs de 25 pays différents de la version précédente. D’abord, on nous propose une version plus longue de The Electric prince picture house de Hou Hsiao-Hsien. Mouchette de Bresson chez maître Hou dans une salle d’avant et d’après le public qui, pour accéder à l’écran, franchit un rideau rouge. Première version en couleur, deuxième version en noir et blanc (le rideau entre la salle et l’extérieur restant rouge).De même qu’une nouvelle mouture de No Translation Needed de Michael Cimino. Un réalisateur avec des lunettes (deux paires différentes), un cigare et une écharpe rouge (un mime de Godard se prétendant Miguel Cimino) filme un craquant canon sud-américain qui chante accompagnée de son orchestre.
Pour avoir voulu être original en retournant l’image de la fille sexy (plans anticonformistes et créatifs), il risque d’être étranglé par notre pulpeuse chanteuse bien plus que pour lui avoir mis la main aux fesses. Drôle de super drôle.
Anna d’Alejandro Iñárritu. Le réalisateur mexicain croyant - ou ne croyant pas - aux propos de Jean-Luc Godard (décidemment omniprésent dans la série) sur le cinéma (image et son) décide de proposer les images du Mépris à une belle aveugle (digne d’un film de Godard des années ‘60). Images ou son ? Seulement du son, rien que du son.
Iterbak –Maladresse, nouvelle ouverture du précédent film d’Elia Suleiman présent dans la salle, à l’écran, dans les toilettes, où il laisse tomber dans l’eau du WC, son GSM qui se met à sonner pour réclamer la présentation du film par son réalisateur. Aura-t-elle lieu ? À l’extérieur, une voiture gêne certains spectateurs qui veulent rentrer chez eux. À qui est cette voiture ? À personne ? Devinez à qui !
Le disque 1 est identique à la précédente version. 33 courts métrages de 3 minutes en hommage aux soixante ans du Festival de Cannes, idée initiée par Gilles Jacob et où sont mis en valeur les films d’auteur.
Rappelons que d’un auteur à l’autre, on passe à la projection de films-phares dans l’histoire du cinéma : La Notte d’Antonioni revue par Theo Angelopoulos avec une Jeanne Moreau à la recherche de Marcello Mastroianni, Au Hasard Balthazar de Bresson par Jean-Pierre et Luc Dardenne, Jeanne d’Arc de Dreyer et Vivre sa vie de Godard par Atom Egoyan.
Cette édition collector de 2 disques, éditée par Studio Canal, nous offre, également en bonus, Chacun son entretien : les propos des réalisateurs par Isabelle Giordano et Gilles Ciment (59 minutes), fragmentés en différents thèmes. Et aussi Absurde de David Lynch, bizarre vous avez dit absurde ?


Chacun son cinéma, le film anniversaire du Festival de Cannes. Films d’Angelopoulos, Assayas, August, Campion, Chahine, Chen Kaige, Cimino, Cronenberg, les frères Dardenne, De Oliveira, Depardon, Egoyan, Gitaï, Hou Hsiao-Hsien, Iñárritu, Kaurismäki, Kiarostami, Kitano, Konchalovsky, Lelouch, Loach, Lynch, Moretti, Polanski, Ruiz, Salles, Suleiman, Tsai Ming-Liang, Van Sant, Von Trier, Wenders, Wong Kar Wai, Zhang Yimou.

Edition Collector, Studio Canal, diffusion Twin Pics.

commentaires propulsé par Disqus