Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
01/01/2003
Mots-clés : critique de cinéma,
 

Couples en résidence de Gérard Preszow

L'un et l'autre

 En mai 2002, dans le cadre de "Bruges, capitale culturelle européenne", à l'initiative de l'association "Art en marge", quatre artistes plasticiens et quatre personnes dites "handicapées mentales" sont réunis dans une maison. Pendant une semaine, ils vont travailler en duos à la préparation d'une exposition collective. Le cinéaste de A l'école de la Providence, par ailleurs partie prenante depuis de longues années des projets de l'association, va enregistrer l'évolution de ce travail. Armé de sa caméra, il se glisse entre les couples, observant comment, dans chaque cas, va s'opérer la rencontre.
Il faut organiser le travail, trouver un langage commun autour de la peinture, du dessin, de la sculpture. Chaque artiste (les "reconnus" comme les "autres") a son style, sa manière de voir et de s'exprimer. Au delà de ce labeur de création, des relations personnelles vont se nouer, avec des moments de complicité, mais aussi de colère, de bonheur ou de tristesse. Comment toutes ces relations se gèrent-elles au quotidien? Finalement, lorsque la semaine sera terminée et qu'aura eu lieu le vernissage de l'exposition, c'est avec émotion et tristesse que les paires se sépareront et que chacun repartira sur son propre chemin.
Avec humilité, Preszow évite la position du partenaire ou du reporter pour adopter celle du témoin. Pas une seule fois, on ne le verra intervenir, même indirectement dans les scènes qu'il enregistre. Les prises de vues privilégient le vivant. Pour préserver son atmosphère, le cinéaste n'hésite pas à conserver des imperfections, de petits "couacs" qui auraient été éliminés sans pitié par un documentariste "classique" et cette préférence du fond par rapport à la forme confère à son film un côté brut et authentique extrêmement sympathique. Le montage est linéaire, retraçant quasiment heure par heure l'évolution des événements. Cette position est sans doute quelque peu obligée, c'est le rôle qui lui est (qu'il s'est) assigné, mais cette neutralité (forcément limitée) n'empêche pas au contraire la réflexion et l'émotion. Car le petit miracle de ce film est bien de nous permettre de partager le prodige de ces rencontres, autour de l'acte créatif, de personnalités que l'on aurait pu croire impossible à unir. Mais cette réunion a lieu, au-delà de toutes les différences. L'exposition commune se tient et le film, qui nous fait partager cette expérience, a priori improbable, nous entrouvre une porte sur l'utopie.


N.B.: Un CD Rom consacré à ce projet a été édité par Art en Marge. On y retrouve notamment les photographies des différentes oeuvres réalisées au cours de ce stage, ainsi que le film de Gérard Preszow. Renseignements et commandes: Art en marge, Rue Haute 312 à 1000 Bruxelles.
Courriel
: mailto:artenmarge@wanadoo.be. Site web: web.wanadoo.be/artenmarge .

commentaires propulsé par Disqus