Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
01/10/1999
Mots-clés : critique de cinéma
 

Demain est un autre jour de Miel van Hoogenbemt

Demain est un autre jour de Richard OlivierA Charleroi, on est loin des fastes des aventures de Kipling (qui terminait ses histoires avec cette célèbre phrase), ce serait même plutôt tendance Zola avec des conditions sociales effrayantes, un habitat dégradé, peu d'emplois et peu d'espoir de jours meilleurs.C'est du moins ce que veut nous faire palper Miel van Hoogenbemt qui est allé à Farciennes, Châtelet, Couillet, Courcelles et autres banlieues de Charleroi filmer les espoirs et désespoirs de six couples très différents.
Sandrine qui rêve de devenir coiffeuse et Daniel qui ramasse les papiers; Maryline agente de prévention et de sécurité et Thierry qui estime ne pas valoir plus qu'un cafard, Saïd et Mohamed, travailleurs sociaux et membres de l'inévitable groupe de rap qui scande les séquences du film, Catarina et Graziella qui travaillent au CPAS de Charleroi, Mazarine qui a suivi une formation de théâtre et sa fille, et, enfin, Philippe qui a tout perdu et qui s'est lancé dans une initiative de rénovation de logements soutenue par la Région wallonne pour assurer un avenir à son fils à qui il aimerait tant offrir une vie "normale".
On peut regarder ce film de diverses manières. Soit s'élever contre le système qui n'aide pas assez ses exclus à garder la tête hors de l'eau, soit constater que finalement tous ces gens trouvent une solution à leurs problèmes dans des structures justement mises en place par l'Etat : programmes d'insertion socio-professionnelle, contrats de prévention et de sécurité, régies de quartiers, article 60, programmes de la Région wallonne. Au spectateur de juger de quel côté penche la balance... Dans les deux cas, on est (heureusement ou non) loin des séquences de Strip Tease et des films de Richard Olivier (Marchienne de Vie) qui portent souvent un regard plus acide sur la région.

commentaires propulsé par Disqus