Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
01/02/2000
 

Histoire d'habitude de Santos Hevia

Histoire d'habitude de Santos HeviaLe réalisateur Santos Hevia nous présente avec amour ses vertes montagnes espagnoles, baignées de soleil : depuis l'aube des temps, l'homme et le cheval y vivent dans une totale complicité, en parfaite harmonie. D'ailleurs, c'est le moins qu'on puisse dire puisque l'ami cheval connaît par coeur le chemin de la ferme, et que le vieux paysan rêveur et bon vivant n'a plus, après une journée dans les prés, qu'à s'allonger sur le foin et faire la sieste, les mains derrière la tête et le sourire au ciel. La douceur de vivre est une question d'habitudes, comme celle qui chaque jour arrête la pittoresque carriole dans la cour de chaque fermette rencontrée : heureux qui comme Ulysse, s'abreuve à la source fraîche pendant que son maître s'éveille doucement et trinque à l'ombre avec ses vieux amis. Les nez sont certes fort rouges, mais le paysage éternel fait scintiller leurs yeux bleus délavés, comme une légende. Ici le temps d'a pas de prise, c'est à dire qu'on vit dans le respect des traditions ancestrales. Mais un jour ou l'autre pourtant, il faut céder la place à un plus jeune, plus vigoureux, plus ambitieux peut-être aussi, et qui aura bien du mal à expliquer à sa femme ses retards systématiques : têtu comme une mule, le cheval tient aux traditions ancestrales et respecte le rituel de son papa. La pause est sacrée, et le fils doit apprendre qu'il ne sert à rien de s'énerver ou de tirer comme une brute sur les rennes. Le tracteur est arrivé...
Commenté en off sur le ton Exploration du Monde, Histoire d'habitude commence comme un documentaire ethnographique, pour s'avouer, tout en douceur et en subtilité, une délicieuse fiction, dans la veine, peut-être, d'un " Alexandre le bienheureux ".

commentaires propulsé par Disqus