Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
10/11/2006
 

Metronomic & co : courts métrages d’animation #1

Metronomic est une jeune société de production parisienne qui adore insérer de l’animation dans ses clips, pubs et courts métrages délirants (live, 2D, 3D, stop motion, …). Plusieurs titres de son catalogue se sont attirés la bienveillance des palmarès  de festivals (Annecy, Bruxelles, Lille, Clermont-Ferrand, Cannes, Ottawa …) et des grilles télé (Canal France, Canal Belgique, Arte, Be TV, …). Parmi eux, les facétieux La Révolution des crabes (Arthur de Pins) et Les Oiseaux en cage ne peuvent pas voler (Luis Briceno) édités en DVD en compagnie farfelue de 9 autres courts et de bonus surprise.

Ce DVD est disponible à Cinergie, au prix de 28 €, frais d'envoi compris.

Commande via courrier électronique.

Affiche Metronomic & coAprès s’être intéressé le mois passé à L'Inventaire fantôme (Franck Dion), Cinergie fête à nouveau l’artisanat de l’animation française avec la compilation Metronomic. Cette sélection de courts souscrit à la variété des idées, des images, des techniques et des sons inhérents au genre lorsqu’elle met en scène les visions du monde les plus invraisemblables. Si l’humour décalé est fort présent, les styles, eux, honorent autant les techniques traditionnelles que numériques.
Généreusement, le volume accueille prises de vues réelles, questions existentielles, dessin ordinaire, bestioles allumées, papier découpé, légumes perturbés, super 8, violence pathétique, pâte à modeler, perplexité des relations et animation flash. Voici le meilleur du collectif Metronomic.
La Révolution des crabes, animé en noir et blanc réalisé en Flash, a remporté notamment le Prix du Public au Festival d’Annecy et d’Ottawa ainsi que le Grand Prix Anima à Bruxelles. Petite info : Arthur de Pins prépare une version longue de sa révolution.
- La Révolution des crabes d’Arthur de Pins
La vie est plutôt paisible en Gironde. 

Extrait de la révolution des crabes de arthur de Pins

Après y avoir honoré le patrimoine culturel (vins, châteaux, huîtres, bastides, crépinettes, abbayes…), le touriste se repose sur la plage, inconscient du drame que connaît un de ses résidents légitimes : le pachygrabsus marmoratus. Appelé communément chancre mou ou, plus souvent, crabe dépressif, celui-ci est raillé depuis 120 millions d’années à Arcachon comme à Tizac-de-lapouyade (canton de Guîtres)!Comment voulez-vous donc crâner lorsque pendant toute votre vie de crustacé, vous avez dû respecter la ligne droite qui vous a été attribuée ? Peut-être faut-il envisager le changement…
- Space on earth de Patrick Volve

Extrait de Space on earth de Patrick Volve

Ce que la Terre peut être surprenante quand on vient de l’espace… Mister Pod et Ginger Fo Low, deux extraterrestres gays peuvent en témoigner mais de manière opposée. Leur histoire est intense mais un peu monotone ces derniers temps. Alors, pour la pimenter légèrement, ils décident d’aller pondre des œufs sur la planète mystérieuse un certain 3 mars 2007…
Ce court revisite à sa façon déjantée la science-fiction américaine en associant pâte à modeler, bonhommes affreux et prises de vues réelles.
- Les Oiseaux en cage ne peuvent pas voler de Luis Briceno

Extrait de Les Oiseaux en cage ne peuvent pas voler de Luis BricenoDifférentes saynètes sont en mesure de vous prouver que décidément, les oiseaux peuvent avoir quelques difficultés à battre des ailes lorsqu’ils sont privés de leur liberté. L’affaire peut être banale mais ces volatiles-là ont vraiment une vie difficile, qu’ils soient seuls ou en groupe. Heureusement, il y a toujours moyen de se divertir lorsque Homer, Kermit, des belles dents et le tic tac de l’horloge s’infiltrent entre les barreaux ! Luis Briceno s’est éclaté en trois minutes avec de la pâte à modeler et un thème fantasque. Les villes et le public d’Annecy, de Santiago, de Cannes, de Kiev et d’Aubagne -entre autres- n’ont pas vraiment eu l’air de le lui avoir reproché…
- Qui veut du pâté de foie ? d’Anne-Laure Bizot et Amélie Graux

Extrait de - Qui veut du pâté de foie ? d’Anne-Laure Bizot et Amélie GrauxUn enfant chétif éprouve quelques angoisses lorsqu’il est rejoint, après l’école, par ce qui s’apparente à sa mère : une immonde barrique sur pattes qui  mange continuellement de tout, y compris les sandwiches au pâté de foie réservés à son fils! Mais que voulez-vous ? Il n’a pas faim… Le malaise de celui-ci s’amplifie lors des dîners de famille composés de toutes les victuailles possibles et des plus grands gloutons de la terre. Peut-on échapper à sa famille ?!
Qui veut du pâté de foie ?, réalisé en pâte à modeler, a reçu la Mention Spéciale du Jury d'Annecy en 2002, le grand prix du Festival international des écoles de cinéma (FIDEC) et du festival Projection d'argile à Montpellier. La frayeur et l’ironie propres à ce court devraient rappeler, par son sujet, une certaine Grande Bouffe.

- La Danse des asperges sarrasines de Christophe le Borgne
- La Danse des asperges sarrasines de Christophe le BorgneDessin animé en noir et blanc puis jaune, vert et bleu, La Danse des asperges sarrasines conte les aventures de Robert, petit être aux cheveux longs immergé dans des sinuosités inconnues. Entre rêves et phobies, Robert pense avec effroi à la crème d’asperges que sa mère le forçait à manger, enfant, et à la menace continuelle des invasions sarrasines. Heureusement pour lui et sa psy, Robert sait être un prince…
- Mr Moth d’Arnaud Delors

Miss Marple avait pourtant prévenu le petit garçon: « arrête d’ennuyer les insectes. Sinon, Mr Moth viendra perturber tes rêves. » Mais il ne l’a pas écoutée. Et son inconscient en a pâti cruellement.
La prise de vue de Mr Moth a été réalisée grâce à la technique de pixilation (des personnages réels filmés image par image).
Les animateurs et comédiens pour l’occasion, Luis Briceno et Daniel Klein (autre réalisateur redoutable présent sur ce DVD), sont confrontés à des plan fixes retravaillés originalement, du dessin animé en noir et blanc, une musique vaguement angoissante et un générique rempli de vers peu amicaux. Atmosphère mi-lynchienne mi-mclarennienne.

 

 

commentaires propulsé par Disqus