Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
01/01/2000
 

Possession du condamné d'Albert-André Lheureux

possession du condamneLe film d'Albert-André Lheureux est une suite d'images inspirées de Jean Genet, dont la révolte radicale contre le monde bourgeois s'exprime dans une langue qui en fait paradoxalement l'un des grands prosateurs de la langue française. C'est ce qu'a bien compris le réalisateur qui nous offre de superbes images d'adolescents au torse nu dans un noir et blanc contrasté dû au talent d'un Michel Baudour à peine sorti de l'INSAS. Du plan d'un adolescent embrassant les hanches d'un autre à la peau blanche satinée à un plan de visages en contre-jour, sensuels et énigmatiques, on passe à un très beau panoramique filé d'adolescents se courant les uns après les autres dans la forêt. Plans plus symboliques de cigarettes écrasées entre les pierres de la muraille. Sur des extraits du Condamné à mort de Genet, une musique évoque un rituel religieux. Le rituel du désir dans tous ses états. Le film se termine par un carton où l'on peut lire : " Assassins, geôliers, imbéciles de tous les régimes et de tous les gouvernements, quand en arriverez-vous à comprendre la science de comprendre l'homme à celle de l'emprisonner et de lui ôter la vie ", Marquis de Sade.

commentaires propulsé par Disqus