Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
 

The Color Wheel d’Alex Ross Perry

Au moment où le système hollybranché se porte mal suite aux vertiges du monde de la finance, le cinéma indépendant américain – petits moyens et grands talents – développe une toile esthétique passionnante. Les spectateurs européens peuvent en découvrir quelques filets. L'un d'entre eux, The Color Wheel d’Alex Ross Perry, est désormais disponible en DVD. 

jaquette dvd The Color Wheel d’Alex Ross PerryUn film en noir et blanc tourné avec du 16 mm (gros grain,) proche de la Nouvelle Vague des années 60, diront certains. Colin et Jeannette, dite JR, frère et sœur, parcourent l'Amérique d'aujourd'hui on the road, dans la voiture de Jeannette. Ils n'arrêtent pas de s'envoyer des vannes. Le monde d'aujourd'hui n'est pas celui des années 60, le chômage progresse, la pauvreté aussi et 1% de la population domine les autres grâce à sa richesse. Toute une génération est déboussolée car, désormais, les places dans le monde médiatique (le nouvel Eldorado) sont de plus en plus difficiles à obtenir même lorsque l'on sort d'une Université américaine. JR espère trouver un poste à la télévision, elle use de sa séduction, mais dans un monde de plus en plus conservateur, personne ne lui offre une place, pas même comme Miss Météo. Ce conte voltairien sur l'amour vache entre frère et sœur, nous offre quelques scènes à la Preston Sturges. Par exemple, la scène du motel tenu par des catholiques où seuls les couples mariés sont admis. Le gérant s'est marié à 17 ans avec madame qui en avait 16, et ils ont de nombreux enfants. JR et Colin sont obligés de s'embrasser pour que l'on croie qu'ils sont mariés et puisse avoir une chambre. Autre moment caustique lorsque JR, qui est brune, rencontre son ex-amant, professeur d'Université et découvre une jeune étudiante blonde à sa place. Les hommes préfèrent les blondes (Marilyn Monroe) s'amusait à prétendre Howard Hawks dans un film célèbre ou Jane Russell était la brune.

On ne vous en dira pas plus pour que vous puissiez découvrir la séquence finale de ce road movie tourbillonnant sur la vie mode d'emploi au XXIe siècle.

Bonus, entretien avec Alex Ross Perry, intéressant, mais mal filmé.

The Color Wheel d’Alex Ross Perry, édité par Potemkine/Agnès B, diffusé par Twin Pics. 

commentaires propulsé par Disqus